Recherche

Maroc : des cliniques privées suspendues pour surfacturation

© Copyright : DR

28 novembre 2020 - 05h40 - Société - Par: J.K

Les sujets d’abus en rapport avec la prise en charge des cas Covid-19 par les cliniques privées, ont fait l’objet d’une réunion de la commission permanente de suivi de la convention nationale qui rassemble les organismes gestionnaires. À l’issue de cette rencontre, l’ANAM a pris deux sanctions contre 3 cliniques, dont le remboursement des plaignants.

Lors de la rencontre organisée par le ministère marocain de la santé, avec l’ANAM, la CNOPS, la CNSS, les prestataires de soins, ainsi que tous les signataires de la convention nationale, le Directeur général de l’ANAM, Khalid Lahlou, a annoncé les sanctions infligées à 3 des 4 cliniques ayant fait l’objet des contrôles techniques engagés par le ministère de la Santé.

En vertu de la réglementation en vigueur, l’ANAM a décidé de suspendre 3 des 4 cliniques de la convention nationale du tiers-payant. En plus, ces cliniques doivent restituer les montants indûment perçus auprès de tous les plaignants victimes d’une surfacturation au sein de leur structure.

Le gendarme de la santé vient ainsi de rendre justice à des centaines de Marocains qui, d’une part, ont dû faire face à ce misérable virus, et d’autre part, à l’avidité des cliniques privées, qui les ont astreints à un choix : se procurer les 60 000 DH, ticket d’entrée à la clinique, ou mourir. Même si les cliniques privées dénoncent la tarification nationale comme non adaptée aux nouvelles exigences imposées par le Covid-19, il est hors de question que le citoyen, maillon faible de la chaîne, paie une grosse contribution. Aussi, la commission a-t-elle approuvé la possibilité d’améliorer la tarification relative au protocole de prise en charge des cas Covid-19.

L’objectif est de faciliter et de garantir l’accès sécurisé de l’assuré AMO à la prise en charge du Covid-19, sans laisser un reste à charge pour l’assuré. L’ANAM, la CNSS et la CNOPS vont analyser l’impact de ce scénario sur l’équilibre financier des caisses et le présenter au cours de la prochaine réunion de la commission permanente de suivi.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Ministère de la Santé , Fraude , Santé , CNSS

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact