L’Europe veut aider le Maroc à réussir la généralisation de la couverture maladie

30 juillet 2021 - 08h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

« La nouvelle politique européenne de voisinage post-Covid-19 » est le thème de la conférence organisée, mercredi, par le Policy Center for the New South (PCNS) en partenariat avec l’EuroMeSCo, qui a réuni plusieurs experts de différents domaines. Ils ont réfléchi entre autres sur, l’implémentation en 2022 de la généralisation de la couverture maladie au Maroc, projet lancé par le roi Mohammed VI.

Cet événement s’inscrit dans le cadre de l’adoption de la communication conjointe de l’Union européenne (UE) qui vise à relancer et renforcer son partenariat stratégique avec ses partenaires du voisinage méridional, rapporte Hespress.

Il s’agit selon le site, d’une plateforme d’échanges sur les réformes du système de la protection sociale post-Covid-19, plus particulièrement la composante de la couverture maladie dans le cadre de la coopération Maroc-UE, et dans lequel, experts et représentants institutionnels débattront de leurs actions.

La Senior Fellow au PCNS, Nouzha Chekrouni, a indiqué que la rencontre a pour but de «  créer un espace pour intensifier le dialogue, avoir une densité analytique et pour impliquer à la fois les experts et les chercheurs universitaires, afin d’éviter les difficultés qu’ont connues d’autres pays  ».

«  C’est un chantier royal important pour tous les Marocaines et les Marocains  », a-t-elle ajouté, soulignant que «  nous avons une expertise et un savoir-faire marocain que nous voulons renforcer davantage […] pour avoir un impact sur les populations cibles  ».

Cette table-ronde a vu l’intervention de plusieurs personnalités, à savoir l’Ambassadrice de l’Union européenne au Maroc, Claudia Wiedey, l’ancien ministre de la Santé, Anass Doukkali et le directeur de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS), Abdelaaziz Adnane.

Parmi les défis auxquels devra faire face le Maroc, figure le vieillissement accéléré de la population, la durabilité de ce régime face aux changements sociaux et démographiques, et la prise en compte d’une autre réalité, celle de la prévalence des maladies lourdes chroniques au Maroc, a indiqué le panel d’experts.

A lire : Couverture médicale de base : du changement dans la prise en compte des assurés

Concernant la mise en place du projet de la généralisation de la couverture maladie au Maroc, Claudia Wiedey a estimé qu’elle sera certainement différente qu’en Europe mais que l’avantage qu’a le Maroc, c’est qu’il peut profiter des expériences des pays européens.

« Ici, à mon avis, on a un avantage, le Maroc peut, s’il le veut, profiter des meilleures connaissances et expertises que nous avons (au sein des pays membres), et bien sûr nous restons engagés avec un programme assez large » a-t-elle conclu.

Sujets associés : Santé - Sécurité sociale - Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale - Ministère de la Santé - Ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social

Aller plus loin

Protection sociale : le Maroc veut intégrer les migrants

Le Maroc envisage d’inclure les migrants dans la généralisation de la protection sociale, actuellement en chantier. Des réflexions en ce sens sont menées au sein du gouvernement.

Couverture médicale de base : du changement dans la prise en compte des assurés

L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) a présenté, samedi 12 décembre, son bilan en termes de couverture sanitaire. En 2019, elle a couvert jusqu’à 70% de la...

Maroc : le régime de l’assurance maladie obligatoire au menu du Conseil de gouvernement

Quatre projets de décret seront au menu du Conseil de gouvernement de ce jeudi 17 septembre qui se tiendra sous la présidence de Saâdeddine El Othmani.

Maroc : la couverture médicale généralisée aux indépendants

Désormais, tous les travailleurs indépendants, même les non salariés exerçant une activité libérale, bénéficieront de la couverture médicale après un mois d’inscription et de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.