Maroc : la couverture médicale généralisée aux indépendants

26 mai 2021 - 05h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Désormais, tous les travailleurs indépendants, même les non salariés exerçant une activité libérale, bénéficieront de la couverture médicale après un mois d’inscription et de paiement de cotisation à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). Certains professionnels de cette catégorie de travailleurs ont déjà commencé à en profiter.

Lundi, à la Chambre des représentants, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, répondant aux questions des groupes parlementaires au sujet « des mesures prises pour la mise en œuvre du chantier de généralisation de la protection sociale », a rappelé que le Conseil du gouvernement a adopté le projet de loi 98.15 relatif au régime de l’assurance maladie obligatoire de base (AMO) pour les travailleurs indépendants et les personnes non salariées exerçant une activité libérale.

L’objectif de ce projet de loi est de faciliter les procédures d’inscription et de paiement des cotisations, réduire la durée indispensable au démarrage des prestations de six à un mois. De plus, le projet de loi amendant la loi 99.15 instaurant un régime de pensions pour ces mêmes catégories, a été adopté. Au nombre des mesures prises pour la généralisation de la couverture médicale dans le rang des travailleurs indépendants, figure le projet de loi-cadre portant sur la réorganisation du système sanitaire pour accueillir les personnes qui profiteront de l’AMO et du projet de loi amendant la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine, a ajouté M. Benchaâboun.

Par ailleurs, les commerçants, les professionnels, les travailleurs indépendants, soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU) ou de l’auto-entrepreneur, bénéficient déjà de l’AMO. Dans ce sens, une campagne de sensibilisation a été mise en place pour mieux éclairer les citoyens afin de faciliter leur adhésion à l’AMO. Ainsi, près de 80% des professionnels adhèrent déjà au projet. D’ailleurs, la Direction générale des impôts (DGI) est disposée à interagir positivement avec toutes les propositions visant l’amélioration du régime de la CPU, a souligné le ministre.

Sujets associés : CNSS - Sécurité sociale

Aller plus loin

Couverture sociale : la cotisation des artisans fixée 135 Dhs par mois

Les artisans non-inscrits au fisc et qui figurent sur le Registre National de l’Artisan doivent désormais payer 135 Dhs par mois, pour bénéficier de la couverture sociale.

Indemnité Covid-19 : la CNSS donne le top pour l’ouverture des déclarations

Des milliers d’employés des secteurs des industries culturelles et créatives, des salles de sport privées et des crèches privées, sans emploi depuis plusieurs mois, à cause de...

L’Europe veut aider le Maroc à réussir la généralisation de la couverture maladie

« La nouvelle politique européenne de voisinage post-Covid-19 » est le thème de la conférence organisée, mercredi, par le Policy Center for the New South (PCNS) en partenariat...

L’accès aux prestations d’assurance maladie obligatoire simplifié

Depuis le 13 août, la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) simplifie les procédures d’assurance maladie obligatoire et d’amélioration de l’accès des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains partiront à la retraite plus tard

Le Maroc s’est engagé dans la voie de réforme de son système de retraite visant à rétablir l’équilibre financier des régimes. Et l’une des principales dispositions du nouveau texte est le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans. La...

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale.

Augmentation de la pension rentraite des Marocains

Les travailleurs du secteur privé pourraient se retrouver avec 100 DH de plus sur leurs pensions de retraite. Le gouvernement étudie sérieusement sa faisabilité actuellement.

Maroc : bonne nouvelle pour les familles

Au Maroc, le gouvernement prévoit d’accorder de l’aide directe aux familles nécessiteuses dans le cadre du projet de généralisation des allocations familiales en 2023.

Une bonne nouvelle pour les retraités marocains

Le conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a entériné vendredi deux décisions importantes en faveur des retraités.