Enfin une couverture médicale pour les auto-entrepreneurs

27 janvier 2021 - 17h00 - Economie - Ecrit par : G.A

La note circulaire sur les dispositions de la loi de finances 2021 publiée par la DGI explique dans le détail les modalités d’application de la couverture médicale des auto-entrepreneurs au Maroc. Il s’agit des droits complémentaires pouvant permettre à cette catégorie de personnes d’adhérer au régime de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

L’article 6-I de la loi de finances n° 65-20 pour l’année budgétaire 2021 a institué des droits complémentaires pour les auto-entrepreneurs afin de leur permettre de bénéficier du régime d’assurance maladie obligatoire (AMO) de base, à l’instar des contribuables soumis au régime de contribution professionnelle unique, rapporte Hespress.

Les mesures fiscales introduites par la loi de Finances n°65-20 pour l’année budgétaire 2021 ne sont pas très nombreuses. La note circulaire cite la mise en place de la contribution professionnelle unique pour les forfaitaires, l’exonération de l’IR pour le recrutement de certaines catégories de personnes, l’instauration d’une nouvelle contribution de solidarité pour financer l’élargissement de la couverture sociale. Ces droits complémentaires sont déterminés en fonction du barème prévu à l’article 73-II-B6° du CGI, selon les modalités fixées par voie réglementaire, précise la même source.

Sujets associés : Santé - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

La galère des auto-entrepreneurs en ces temps de Covid-19

Les auto-entrepreneurs sont confrontés à d’énormes difficultés, surtout en cette période de crise sanitaire liée au coronavirus. Les auto-entrepreneurs étrangers, eux, se...

Maroc : rumeurs d’une forte taxation des auto-entrepreneurs

Le Projet de loi de finances 2022 n’a pas prévu un changement du régime fiscal pour l’auto-entrepreneur. Selon le gouvernement, les déclarations moyennes de cette catégorie ne...

Maroc : des prêts sans intérêts au profit des auto-entrepreneurs

Lors d’une réunion en visioconférence, tenue lundi dernier, le Conseil de veille économique (CVE) a donné son accord pour l’octroi d’un prêt sans intérêts, à hauteur de 15 000...

Des facilités de crédit pour les auto-entrepreneurs

Bank Of Africa lance un crédit sans intérêt. Il est destiné à aider les auto-entrepreneurs à faire face aux conséquences de la crise sanitaire du covid-19.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Abdelhamid Sabiri de retour sur le terrain après sa blessure

L’international marocain Abdelhamid Sabiri a repris l’entraînement avec la Sampdoria après une absence causée par une blessure musculaire.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.