Maroc : rumeurs d’une forte taxation des auto-entrepreneurs

18 novembre 2021 - 16h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Projet de loi de finances 2022 n’a pas prévu un changement du régime fiscal pour l’auto-entrepreneur. Selon le gouvernement, les déclarations moyennes de cette catégorie ne dépassent pas 4 000 dirhams mensuels.

Interpellé au sujet de cette rumeur, faisant état d’une révision du barème de calcul de l’impôt sur le revenu des auto-entrepreneurs, Mustapha Baitas a apporté un démenti formel, ajoutant que le Projet de loi de finances de l’année 2022 n’a pas prévu de reconsidérer le régime fiscal des auto-entrepreneurs.

Le gouvernement avait auparavant rejeté des amendements visant à relever la limite du chiffre d’affaires annuel encaissé pour les prestataires de services de 200 000 à 500 000 dirhams, comme c’est le cas pour les activités commerciales, industrielles et artisanales, a-t-il précisé.

A lire : Maroc : le gouvernement veut améliorer le statut des auto-entrepreneurs

Ainsi, et conformément à la législation et la réglementation en vigueur, les personnes physiques, exerçant à titre individuel en tant qu’auto-entrepreneurs sont soumises à l’impôt sur le revenu, en appliquant au chiffre d’affaires encaissé l’un des taux suivants : 0,5 % sur le montant qui ne dépasse pas 500 000 DH pour les activités commerciales, industrielles et artisanales et 1 % sur le montant qui ne dépasse pas 200 000DH pour les prestations de service.

Sujets associés : Impôts - Loi de finances (PLF 2023 Maroc)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les jeunes entrepreneurs marocains aidés par les États-Unis

Les jeunes entrepreneurs de Tanger sont à l’honneur. L’Ambassade des États-Unis au Maroc vient d’accorder une subvention de 163 000 dollars au Center for Entrepreneurship and...

Maroc : le statut d’auto-entrepreneur a le vent en poupe

Le nombre d’auto-entrepreneurs continue d’augmenter au royaume. Fin 2021, ils étaient 300 457, soit une hausse de 10,2% par rapport à un an auparavant, d’après les chiffres de...

Entrepreneuriat : R&D Maroc sélectionne 7 nouvelles start-up pour son programme

L’association marocaine pour la recherche-développement (R & D Maroc) a annoncé la signature de sept nouvelles conventions d’accompagnement ciblant les startup et entreprises...

Tourisme : le SOS des entrepreneurs touristiques au Roi

Le secteur touristique marocain est en agonie, et avec lui, des dizaines de milliers de familles qui en dépendent et qui sont à la porte de la mendicité. Le collectif de la...

Nous vous recommandons

Impôts

MRE : le délai d’admission de voiture prolongé

Le délai d’expiration des admissions temporaires des véhicules de tourisme importés par des automobilistes non-résidents au Maroc, a été prorogé jusqu’au 30 juin 2021. L’annonce a été faite par l’Administration des Douanes et Impôts Indirects à travers une...

États-Unis : OCP paiera-t-il des taxes sur ses importations d’engrais ?

Le département du Commerce américain (USDC) a livré mardi 9 février, sa décision sur l’affaire concernant l’imposition des importations d’engrais par le groupe marocain OCP. Selon cette décision, OCP devrait payer une taxe de 19,97 % sur ses importations...

Une nouvelle taxe pour les Marocains au départ des aéroports néerlandais

À l’instar des autres passagers, les Marocains au départ des aéroports néerlandais devront débourser une taxe de 7,45 euros par billet d’avion. Ainsi en a décidé le gouvernement néerlandais.

Amnistie Impôts impayés : 1ᵉʳ juillet dernier délai

Tout contribuable n’ayant pas encore réglé son impôt, droit ou taxe doit le faire avant le 1ᵉʳ juillet pour profiter de l’annulation des pénalités et amendes. La Direction Générale des Impôts rappelle aux contribuables les conditions pour bénéficier de cet...

Maroc : les échéances de l’amnistie fiscale s’achèvent bientôt

En vue d’atténuer les conséquences de la crise sanitaire sur la loi des finances 2020, et du coup, renforcer la relation de confiance entre l’administration marocaine et le contribuable, plusieurs mesures ont été mises en place en guise d’amnistie...

Loi de finances (PLF 2023 Maroc)

Maroc : une chute de croissance de 5,8 % attendue en 2020

Le Haut-commissariat au plan (HCP) prévoit une chute de la croissance économique du Maroc à 5,8 % au titre de l’année 2020, en raison des effets de la sécheresse et de la crise sanitaire du covid-19.

Maroc : vers la révision du régime fiscal forfaitaire

Le régime fiscal forfaitaire est susceptible de modifications, lesquelles s’opéreront à travers la dernière mouture du projet de loi de finances rectificative. Il est question d’instaurer une "contribution professionnelle unique" pour les personnes...

Des travaux d’extension à l’aéroport Tanger

En prévision de l’augmentation du trafic aérien, l’aéroport Tanger Ibn Battouta va connaitre l’année prochaine des travaux d’extension.

Les avocats durcissent leur grève à Casablanca

De nombreux dossiers en instance devant le tribunal de Casablanca devront attendre encore. Les membres du Conseil de l’Ordre des avocats ont décidé de poursuivre la grève de protestation contre les nouvelles mesures fiscales du Projet de loi de finances...

Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Entre 2012 et 2022, le salaire moyen dans la fonction publique marocaine a connu une hausse de 15,1 %, selon le ministère de l’Économie et des finances.