Covid-19 : la police renforce les contrôles à Rabat, Salé et Témara

26 décembre 2021 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La police marocaine a érigé des barrages dans les artères de Rabat, Témara et Salé en vue de lutter contre la propagation du nouveau variant du Covid-19, Omicron, à quelques jours du réveillon du nouvel an.

Le gouvernement marocain a annoncé récemment l’application d’une série de mesures dans la nuit du 31 décembre 2021 au 1ᵉʳ janvier 2022, en vue de lutter contre la propagation du nouveau variant Omicron, fait savoir Hespress.

À lire : Variant Omicron : le Maroc va-t-il durcir les restrictions sanitaires ?

Ainsi, la célébration du nouvel an est interdite sur l’ensemble du territoire du royaume, de même que l’organisation de soirées et programmes spéciaux dans les hôtels, restaurants et établissements touristiques. Tous ces lieux de plaisir et de détente sont invités à fermer leurs portes à 23 h 30 dès le vendredi 24 décembre. Le 1ᵉʳ janvier 2022, un couvre-feu nocturne sera décrété de minuit à 06 h 00, précise la même source.

Sujets associés : Rabat - Salé - Témara - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Variant Omicron : le Maroc va-t-il durcir les restrictions sanitaires ?

Le comité scientifique de la vaccination contre le Covid-19 n’exprime, pour l’instant, pas d’inquiétudes suite à l’apparition du nouveau variant Omicron jugé plus dangereux. En...

Omicron : vers une reprise de l’enseignement à distance au Maroc ?

La vitesse de propagation du variant omicron au Maroc pourrait obliger les autorités à étendre l’enseignement à distance en vigueur dans certaines régions, à l’ensemble du pays....

Tanger : les autorités durcissent les restrictions sanitaires

Depuis mardi dernier, tous les cafés, les bars et les restaurants de Tanger devront fermer leurs portes de minuit à 6 h du matin.

Restrictions sanitaires : le gouvernement tient compte de l’actualisation des données

Les décisions de durcir ou de réduire les mesures sanitaires au Maroc restent liées à l’évolution de la situation épidémiologique, selon le porte-parole du gouvernement.

Ces articles devraient vous intéresser :

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.