Recherche

Fusillade de Marrakech : le Maroc veut coopérer avec Dubai pour arrêter des criminels néerlandais

7 novembre 2017 - 13h00 - Société

© Copyright : DR

Le Maroc a lancé une vaste enquête sur les réseaux de drogue à Amsterdam aux Pays-Bas après la fusillade de Marrakech et le meurtre d’un jeune étudiant en médecine.

L’attaque serait un règlement de compte dans le milieu de la drogue néerlandaise. Les tueurs, deux Néerlandais, se seraient trompés de cible en tuant le jeune Hamza Chaib, fils du président de la Cour d’appel de Beni Mellal, et blessant sa petite amie et un employé du café. La vraie cible n’était autre que le propriétaire du café, Mustapha El F., très connu à Amsterdam.

Le commanditaire de la fusillade, lui aussi maroco-néerlandais, avait menacé à deux reprises Mustapha El F., surnommé "Mous", dans le passé. Il résiderait actuellement en République Dominicaine. Le Maroc a émis un mandat d’arrêt international à son encontre.

Les autorités marocaines souhaiteraient également coopérer avec les autorités de Dubaï où, d’après les médias néerlandais, plusieurs "gros calibres" du milieu de la drogue à Amsterdam d’origine marocaine résideraient.

Mustapha El F. faisait partie de la bande criminelle de Samir ’Scarface’ Bouyakhrichan, liquidé en août 2014 en Espagne. "Mous" serait propriétaire de plusieurs cafés aux Maroc. Il serait également le financier de la boite de nuit No Limit à Zoetermeer aux Pays-Bas. Le club, très prisé des criminels, a été fermé en septembre dernier sur décision du maire de la ville.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact