Le procès des auteurs de la fusillade du café « la Crème » reporté au 10 juillet prochain

17 mai 2018 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le procès des auteurs présumés de la fusillade du café « la Crème », qui s’est produite en novembre dernier à Marrakech, s’est ouvert mardi.

Selon le site aljarida24, le juge a décidé de reporter l’audience au 10 juillet prochain pour permettre aux avocats de mieux préparer la défense de leurs clients. En tout, 13 personnes ont été arrêtées par les enquêteurs et placées en détention, alors que d’autres comparaîtront libres au tribunal.

En novembre dernier, une fusillade a visé le propriétaire du café la « Crème » durant laquelle un jeune étudiant a été tué et deux autres personnes ont été blessées. Trois jours plus tard, la police a annoncé l’arrestation des auteurs présumés : deux ressortissants néerlandais, un originaire de la République Dominicaine et l’autre du Suriname.

Âgés de 24 et 29 ans, ils étaient arrivés au Maroc une semaine avant l’attaque, précisait le communiqué de la DGSN, ajoutant que les deux suspects logeaient dans deux hôtels différents non loin du lieu du crime.

Sujets associés : Marrakech - Procès - Fusillade café à Marrakech

Aller plus loin

Fusillade de Marrakech : le milieu de la drogue néerlandais craint les représailles du Maroc

Aux Pays-Bas, et plus particulièrement dans les milieux criminels à Amsterdam, le règlement de compte raté à Marrakech jeudi dernier, suscite l’inquiétude.

Fusillade de Marrakech : le Maroc veut coopérer avec Dubai pour arrêter des criminels néerlandais

Le Maroc a lancé une vaste enquête sur les réseaux de drogue à Amsterdam aux Pays-Bas après la fusillade de Marrakech et le meurtre d’un jeune étudiant en médecine.

Les auteurs présumés de la fusillade de Marrakech arrêtés

Les deux auteurs présumés de la fusillade qui a ciblé un café de Marrakech viennent d’être arrêtés par la police. Il s’agit de deux ressortissants étrangers.

Fusillade à Marrakech : comment l’un des tueurs a tenté d’assassiner une femme

L’un des présumés tireurs de l’attaque qui a ciblé un café dans un quartier huppé de Marrakech aurait menacé une femme lorsqu’il a pris la fuite.

Ces articles devraient vous intéresser :