Du nouveau dans l’affaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech

26 novembre 2020 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le procès des mis en cause dans l’affaire de la fusillade du café "La Crème" à Marrakech a été reporté au 22 décembre prochain. Ainsi en a décidé la cour d’appel de la ville ocre.

La cour a pris cette décision afin d’accorder aux avocats de la défense le temps suffisant pour communiquer avec leurs clients qui sont poursuivis en état de liberté et de convoquer ceux-ci ainsi que les prévenus détenus à la prison de l’Oudaya pour qu’ils soient présents lors de la prochaine audience.

En juillet dernier, la Chambre pénale de première instance avait condamné les principaux accusés de cette fusillade qui visait le propriétaire du café "La Crème", deux Néerlandais respectivement originaires de la République dominicaine et du Surina, à la peine de mort. Le propriétaire du café, lui, avait écopé d’une peine de 15 ans de prison ferme.

La fusillade est survenue le 2 novembre 2017 au café "La crème" à Marrakech. Le bilan fait état d’un mort et de deux blessés. Les principaux accusés avaient abattu par erreur un jeune médecin interne. Le propriétaire du café était leur cible.

Sujets associés : Marrakech - Procès - Fusillade café à Marrakech

Aller plus loin

Fusillade de Marrakech : début du procès en appel

Le procès en appel des accusés de l’affaire de la fusillade du café la Crème à Marrakech, doit débuter demain. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de la cour d’appel de...

La fusillade de Marrakech intéresse la police américaine

Selon le Bureau américain pour la Lutte contre les stupéfiants, le numéro 1 de la mafia marocaine aux Pays-Bas, Redouane Taghi, ferait partie des plus grands cartels de drogue...

Du nouveau dans l’affaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech

Le procès en appel des accusés de l’affaire de la fusillade du café la Crème à Marrakech a été reporté au 30 mars prochain. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de la cour...

Fusillade de « La Crème » à Marrakech : l’un des accusés relaxé

Seddik Rais, l’un des accusés dans l’affaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech, a été relaxé mardi par la chambre criminelle près la cour d’appel.

Ces articles devraient vous intéresser :