Fusillade du café "La Crème" à Marrakech : peine de mort requise

21 mars 2022 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le ministère public a requis la peine capitale à l’encontre de huit individus déjà condamnés en première instance pour leur implication dans la fusillade du café « La Crème » à Marrakech.

Au total, huit personnes risquent la peine capitale parce que la justice leur reproche d’avoir clairement eu connaissance de la fusillade survenue le 2 novembre 2017 au café « La crème » à Marrakech, et qui a coûté la vie à un jeune médecin interne du CHU de la ville ocre, abattu par erreur, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. La peine capitale est ainsi requise contre les deux principaux accusés, les Néerlandais R. M, 26 ans, et G. S, 31 ans. Ces derniers avaient été déjà condamnés à la peine capitale en première instance. Ils sont considérés comme les exécuteurs de l’opération. Déjà condamné à 15 ans de prison ferme pour notamment constitution de bande de malfaiteurs et détention d’armes, le propriétaire du café, M. E. est, lui aussi, sur la liste des personnes contre qui le ministère public a requis une peine capitale.

À lire : Fusillade de « La Crème » à Marrakech : l’un des accusés relaxé

Cinq autres personnes condamnées en première instance à 20 ans de prison chacune, figurent sur cette liste. Parmi elles, un jeune homme de 34 ans reconnu coupable de complicité de meurtre, qui avait également connaissance de l’opération ; une autre personne âgée de 36 ans qui, en plus de s’être rendue complice de meurtre, avait également participé à la dissimulation de preuves en lien avec la fusillade ; un autre accusé de 44 ans qui, en plus des crimes pour lesquels sont poursuivies les autres personnes, est accusé de trafic de drogue et un jeune homme de 26 ans, étudiant au moment des faits à la faculté de droit de Marrakech, qui aurait joué l’intermédiaire avec les criminels pour la location d’appartements et de véhicules.

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Prison - Fusillade café à Marrakech

Aller plus loin

Fusillade à Marrakech : les Pays-Bas pourraient extrader un Néerlando-marocain

La cour de justice de Lelystad a donné son feu vert à l’extradition d’Achraf B. vers le Maroc, suspecté d’être impliqué dans la fusillade de Café la Crème à Marrakech en 2017....

Nouvelle interpellation en lien avec la fusillade du café "La Crème" à Marrakech

La fusillade du café « La Crème » à Marrakech n’a pas fini de livrer ses secrets. Une nouvelle arrestation a été opérée dans le cadre de l’enquête menée sur cette affaire depuis...

Fusillade de « La Crème » à Marrakech : l’un des accusés relaxé

Seddik Rais, l’un des accusés dans l’affaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech, a été relaxé mardi par la chambre criminelle près la cour d’appel.

Maroc : 13 personnes condamnées à mort en 2021

En 2021, 13 condamnations à mort ont été prononcées au Maroc, portant ainsi le nombre de total de personnes à 79, selon les données révélées par le parquet.

Ces articles devraient vous intéresser :

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Le chanteur Adil Miloudi recherché par la police

Le célèbre chanteur marocain Adil El Miloudi est sous le coup d’un mandat d’arrêt pour avoir, dans une vidéo, menacé des fonctionnaires de police.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...