Fusillade de « La Crème » à Marrakech : l’un des accusés relaxé

7 janvier 2022 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Seddik Rais, l’un des accusés dans l’affaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech, a été relaxé mardi par la chambre criminelle près la cour d’appel.

Considéré comme « le coordinateur » de cette fusillade survenue en novembre 2017 dans le café « La Crème », Seddik Rais vient d’être innocenté par la justice marocaine. Extradé au Maroc en 2019 alors qu’il purgeait une peine pour trafic de cocaïne dans une prison de Palma (Îles Canaries), il a été blanchi par la Cour d’appel de Marrakech qui a estimé que sa « relation amicale » avec l’un des deux commanditaires du crime, S. D., ne suffit pas pour l’impliquer, fait savoir le quotidien Al Akhbar.

À lire : Nouvelle interpellation en lien avec la fusillade du café "La Crème" à Marrakech

L’accusé, qui a toujours clamé son innocence tout au long du procès, était poursuivi pour les chefs d’accusation de « complicité d’homicide avec préméditation, complicité dans une tentative de meurtre avec préméditation, appartenance à une bande criminelle organisée, dissimulation de choses provenant d’un crime connaissant les circonstances de sa commission ». Il faisait partie des 20 personnes interpellées dans le cadre de cette affaire de fusillade ayant causé la mort d’un jeune étudiant en médecine.

À lire : Des noms éminents de la Moccro Mafia cités dans la fusillade du café « La Crème »

L’enquête a révélé qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre narcotrafiquants actifs entre le Maroc et les Pays-Bas. Deux Néerlandais, Robles Martinez et Gregoria Semeril, considérés comme les auteurs de ce crime, ont été condamnés à la peine capitale. Quant au propriétaire du café, Mustapha El Fechtali, et son frère, Mohammed, ils ont été respectivement condamnés à une peine de 15 et 8 ans de prison.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Droits et Justice - Procès - Fusillade café à Marrakech

Aller plus loin

Fusillade du café « La Crème » à Marrakech : peines de mort confirmées pour deux Néerlandais

La chambre criminelle de la cour d’appel de Marrakech a confirmé les peines de mort prononcées à l’encontre des auteurs de la fusillade de « La Crème » à Marrakech. Les deux...

Des noms éminents de la Moccro Mafia cités dans la fusillade du café « La Crème »

Quatre ans après la fusillade du café « La Crème » à Marrakech, de nouveaux noms sont cités dans cette affaire. Il s’agit d’éminents membres de la Mocro Maffia ou mafia marocaine.

Fusillade de Paris : l’auteur affirme être « raciste »

Le racisme était bel et bien le mobile de l’auteur de la fusillade qui s’est produite hier, vendredi 23 décembre, à Paris, tuant trois personnes et blessant trois autres, toutes...

Du nouveau dans l’affaire de la fusillade du café « La Crème » à Marrakech

Le procès en appel des accusés de l’affaire de la fusillade du café la Crème à Marrakech a été reporté au 30 mars prochain. Ainsi en a décidé la chambre criminelle de la cour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...