Recherche

Début du procès de la fusillade de Marrakech

Les deux auteurs présumés des coups de feu

26 février 2019 - 14h40 - Société

Après plusieurs mois d’enquête et de nombreux reports d’audiences, le procès des auteurs de la fusillade du café la Crème à Marrakech va s’ouvrir ce mardi au tribunal de première instance de la ville ocre.

En tout, 16 personnes sont poursuivies dans le cadre de cette affaire, dont deux ressortissants néerlandais, accusés d’être les tireurs, ainsi que leurs complices dont le gérant et propriétaire du café, rapporte le journal arabophone Al Akhbar.

En octobre 2017, cette fusillade a visé le propriétaire du café la « Crème » durant laquelle un jeune étudiant a été tué et deux autres personnes ont été blessées. Trois jours plus tard, la police a annoncé l’arrestation des auteurs présumés : deux ressortissants néerlandais, un originaire de la République Dominicaine et l’autre du Suriname. Âgés de 24 et 29 ans, ils étaient arrivés au Maroc une semaine avant l’attaque, précisait le communiqué de la DGSN, ajoutant que les deux suspects logeaient dans deux hôtels différents non loin du lieu du crime.

L’enquête menée par la police marocaine avait conclu à un règlement de comptes entre mafias de la drogue aux Pays-Bas, où une autre instruction est également ouverte dans le cadre de cette même affaire.

D’après le journal, la famille de Hamza Chaib, le jeune étudiant en médecine tué dans cette fusillade, va réclamer 11 millions de dirhams à l’Etat, l’accusant d’être responsable de la mort de leur fils. Pour ces dommages, ils se sont basés sur des indemnités versées par les autorités suite à des actes terroristes, notamment au café Argana et l’Hôtel Asni où l’Etat a versé 10 millions à chacune des victimes.

Mots clés: Procès , Fusillade café à Marrakech

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact