Des ambassadeurs arabes en visite à Dakhla

26 juin 2021 - 07h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Une délégation d’ambassadeurs arabes, composée des représentants à Rabat de l’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis, d’Oman et de la Jordanie, s’est rendue à Dakhla. Objectif : s’enquérir des projets économiques lancés dans la région, notamment dans le secteur de la pêche.

La visite initiée par le Conseil régional Dakhla-Oued Eddahab, en coopération avec la Fondation diplomatique, entend révéler les potentialités de la région aux investisseurs et au corps diplomatique accrédité au Maroc.

Le président du conseil régional de Dakhla-Oued Eddahab, Khattat Yanja et les diplomates, ont eu une rencontre au cours de laquelle l’accent a été mis sur le processus de développement dans la perle du Sud marocain, en plus des opportunités d’investissement, les grands chantiers réalisés et les projets prometteurs en cours.

Par la suite, les visiteurs ont eu droit à une visite guidée au port de Dakhla Atlantique en projet, sur les sites industriels de conservation des poissons pélagiques (sardines, thons, etc.), dans les unités de production agricole et d’autres spécialisées dans l’ostréiculture. Il est prévu que la délégation fasse une escale à Laâyoune, samedi.

Visiblement, les potentialités économiques des provinces du Sahara intéressent les investisseurs étrangers. L’ambassadeur du Royaume d’Arabie saoudite au Maroc, Abdullah bin Saad Al Ghurairi a exprimé son admiration face à l’essor que connait la région. Le diplomate s’est dit impressionné par la réalisation de ces grands chantiers « en un temps record ». La semaine dernière, l’attaché agricole à l’ambassade des États-Unis à Rabat, Thomas Right a effectué un déplacement à Laâyoune où il a eu une rencontre avec le délégué provincial du département de la Pêche et le directeur régional de l’Office de la pêche.

À lire : Pêche maritime : un milliard d’investissements à Dakhla

Les Emirats arabes unis et la Jordanie ont déjà ouvert des consulats à Laâyoune, respectivement en novembre et décembre 2020. L’Arabie saoudite n’a pas encore franchi le pas. Pour rappel, Riyad avait promis en mars 2016 d’appuyer la marocanité du Sahara par des investissements dans la province.

Sujets associés : Prospection - Dakhla - Développement - Ministère de l’industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies - Port de Dakhla Atlantique

Aller plus loin

Bientôt une plateforme pour connecter Laâyoune avec Dakhla

La plateforme «  Laâyouneconnect  », financée par le gouvernement des États-Unis d’Amérique sera lancé très prochainement dans le souci de booster l’investissement et le...

Nouveau port Dakhla Atlantique : la création des zones d’activités économiques se précise

La création de zones d’activités économiques au niveau du nouveau Port Dakhla Atlantique préoccupe les autorités. Ces zones serviront d’outil logistique et économique pour...

Dakhla fait les yeux doux aux MRE

Le Consulat général du Maroc à Strasbourg a organisé un webinaire à l’intention de la diaspora marocaine basée dans la région. Le but est de présenter à ces potentiels...

Pêche maritime : un milliard d’investissements à Dakhla

Quatre usines de valorisation des produits de la pêche ont été mises en service mercredi, dans la zone industrielle de Dakhla. La cérémonie d’inauguration de ces unités...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur automobile recrute de nombreux ingénieurs

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour a annoncé que 2 000 nouveaux ingénieurs seront bientôt recrutés dans le cadre du renforcement du secteur de l’industrie automobile au Maroc.

Genel Energy et l’ONHYM ensemble pour l’exploitation du permis Lagzira

La compagnie d’exploitation pétrolière Genel Energy et l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) s’unissent pour exploiter le permis Lagzira.

Les plus grands ports du monde se retrouvent à Tanger Med

Les dirigeants des plus grands ports du monde sont depuis mercredi à Tanger Med pour une réunion de travail de deux jours en vue de consolider les relations entre les plus grands hubs portuaires.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Maroc : de nouveaux projets pour renforcer le « Made in Morocco »

Le Maroc poursuit sa marche vers la souveraineté industrielle. Mardi dernier, le gouvernement a procédé au lancement du 4ᵉ lot d’opportunités d’investissements, initiées dans le cadre de la banque à projets. Au total, 275 nouveaux projets ont été...

La SNRT ouvre ses portes aux Marocains du monde

Des journées portes ouvertes au profit de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Il s’agit d’une initiative de la SNRT en vue de mettre les projecteurs sur le rôle que jouent ces citoyens marocains résidant à travers le monde dans le...

Le Maroc a besoin de « tous ses enfants établis à l’étranger », dixit Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a appelé à « la création d’un mécanisme chargé d’accompagner les compétences et les talents marocains à l’étranger, d’appuyer leurs initiatives et leurs projets ». Le message du roi prend en compte les Marocains disséminés dans les...

Gaz : Sound Energy annonce des champs prometteurs au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy fait des progrès significatifs dans le cadre de la phase 2 de la concession de production de Tendrara et annonce de belles perspectives.

Les transferts des MRE ne connaissent pas la crise

À fin juin 2022, les Marocains résidant à l’étranger ont transféré 2,7 MMDH de plus que la même période en 2021, soit une augmentation de 6 %.

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.