Les déchets oléicoles : un danger pour l’environnement

7 janvier 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

La gestion des déchets issus du processus d’extraction de l’huile d’olive constitue un casse-tête pour les autorités de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui font face à un véritable problème d’environnement et d’accident de la circulation.

Selon le quotidien Al Akhbar, les déchets oléicoles sont déversés dans la nature polluant ainsi les cours d’eau, les nappes phréatiques et provoquant des accidents de circulation sur les routes régionales et provinciales à Larache, Ouazzane et Chefchaouen. Ce comportement qui met à mal les efforts et les lourds budgets investis pour la protection de l’environnement interpelle les autorités à divers niveaux.

À lire :Maroc : les rejets des usines d’olives, un danger pour l’environnement

Ainsi, pour faire face à cette situation devenue un véritable problème de santé tant pour l’être humain que pour le cheptel, des décisions fortes ont été prises et concernent la mise en place d’un projet porté par les autorités locales, le ministère de l’Équipement et de l’eau, le ministère de l’Agriculture, l’Agence du bassin hydraulique de Sebou et l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos.

À lire : La hausse du prix de l’huile d’olive au Maroc fait craindre une fraude massive

Il s’agit du déblocage par « l’actuel conseil de la région, d’une enveloppe budgétaire de dix millions de dirhams pour la construction d’une unité de traitement des déchets oléicoles, 3.6 millions de dirhams pour l’achat des camions citernes pour le transport des déchets et 8 000 dirhams pour le foncier ».

Sujets associés : Environnement - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Ministère de l’Equipement et du Transport - Huile d’olive - Tanger-Tetouan-Al Hoceima

Aller plus loin

La hausse du prix de l’huile d’olive au Maroc fait craindre une fraude massive

En raison de la hausse des prix due à la crise mondiale et surtout la sécheresse qui a touché le Maroc durant la campagne agricole cette année, les prix de l’huile d’olive sont...

Mortalité de poissons au lac de Sidi Boughaba : pas de pollution chimique ou organique

La mortalité des poissons dans le lac de Sidi Boughaba inquiète les autorités locales. Les analyses réalisées pour élucider le mystère autour de cette mortalité excluent...

Maroc : les rejets des usines d’olives, un danger pour l’environnement

Les eaux usées que déversent les usines de transformation d’olives dans l’oued de Za polluent constamment la vallée et la vie des habitants de la ville de Taourirt, dans le...

Tanger envahie par des odeurs nauséabondes

Les habitants de la commune de Gueznaia, près de Tanger, sont envahis ces derniers jours par des mauvaises odeurs et les moustiques. Ils invitent les autorités compétentes à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Bientôt une centaine de radars mobiles déployés au Maroc

120 nouveaux radars seront bientôt déployés dans plusieurs villes marocaines, pour renforcer la sécurité routière. Ces équipements ont été remis mardi, à la Gendarmerie Royale et à la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) (Police).

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

80 000 truites arc-en-ciel lâchées dans le fleuve d’Oum Er-Rbia

Dans le cadre de la valorisation et à la sauvegarde du patrimoine naturel du Maroc, quelque 80 000 truites arc-en-ciel ont été déversées dans des sources du fleuve d’Oum Er-Rbia.

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

La construction du port Nador West Med avance à grands pas

Les travaux de construction du port Nador West Med avancent à grands pas. La digue principale de l’infrastructure a été installée vendredi, a annoncé le ministère de l’Équipement et de l’Eau.

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

L’oasis de Skoura se meurt

Située dans la région du Haut Atlas, l’oasis de Skoura est en danger à cause des effets du changement climatique, selon des spécialistes. Elle est l’une des rares encore habitée et compte 20 000 habitants.