Le Maroc en colère contre un bateau en provenance de Sebta

21 novembre 2023 - 19h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le Maroc a mis en garde la compagnie maritime Peregar qui convoie des déchets et matières dangereuses de Ceuta vers le port de Tanger Med sur un navire transportant des aliments.

Le Maroc n’approuve pas ce transfert de déchets de Ceuta vers Tanger Med et l’a fait savoir à la compagnie maritime Peregar, qui assure la liaison depuis Malaga vers le port marocain. La compagnie fait escale à Ceuta « une ou deux fois par semaine » et récupère les conteneurs de déchets et matières dangereuses qu’il achemine sur un navire loué chez Balearia et transportant des produits alimentaires vers Tanger Med, relaie Ceuta al dia.

À lire : « D-Rain », dispositif collectant les macrodéchets qui intéresse le Maroc

Mais depuis quelque temps, les déchets s’accumulent dans la ville autonome. En cause, le contrat entre Urbaser, qui gère l’usine de traitement d’El Hacho, et Peregar qui a expiré. Les déchets sont enlevés au maximum deux fois par semaine et les matières dangereuses, deux fois par mois. Les habitants de Ceuta appellent au renouvellement du contrat entre Urbaser et Peregar afin que ces déchets et les substances dangereuses comme l’oxygène de l’hôpital universitaire (HUCE) soient enlevés au moins une fois par semaine ou tous les trois jours.

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Malaga - Environnement - Tanger Med

Aller plus loin

Casablanca impose une taxe aux hôtels et snacks pour la collecte des ordures

Le Conseil communal de la ville de Casablanca a fixé une taxe que les hôtels et les snacks doivent payer pour la collecte des déchets qu’ils produisent au quotidien.

Les déchets oléicoles : un danger pour l’environnement

La gestion des déchets issus du processus d’extraction de l’huile d’olive constitue un casse-tête pour les autorités de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui font face à...

Un navire parti du Maroc cible d’une attaque dans le golfe d’Aden

Après avoir pris la mer depuis un port marocain, un pétrolier appartenant à un Israélien a été attaqué par des hommes armés dans le golfe d’Aden, l’espace maritime situé entre...

Un rapport alarmant sur l’état de l’environnement et du développement en Méditerranée

Des experts ont mené une étude sur l’état de l’environnement et du développement en Méditerranée (RED2020) dont les conclusions sont alarmantes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Maroc : la société civile s’oppose à la plantation aléatoire des palmiers

L’association « Maroc Environnement 2050 » a lancé une pétition en ligne pour s’insurger contre la plantation aléatoire des palmiers dans les villes du royaume.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

Crise en Mer Rouge : Le Maroc en position de force grâce à Tanger Med ?

Avec le port de Tanger Med, le Maroc devrait tirer profit de la crise sécuritaire en mer Rouge, qui a réduit de près de moitié le trafic du canal de Suez, portant de graves préjudices aux ports européens.

Double certification pour Royal Air Maroc

L’Association internationale du transport aérien (IATA) a récemment décerné à Royal Air Maroc les certifications IEnvA (IATA Environmental Assessment) et IWT (IATA Illegal Wildlife Trade) pour son engagement constant en faveur de l’environnement et de...

Maroc : des coupures d’eau envisagées

Alors que le Maroc subit actuellement sa sixième année de sécheresse consécutive, le gouvernement envisage de prendre des décisions radicales pour rationaliser l’eau potable.

Carrières de sable illégales au Maroc : de hauts responsables pointés du doigt

De hauts responsables figurent parmi les exploitants « clandestins » de carrières de sable qui commercialisent du sable de mauvaise qualité partout au Maroc. D’ailleurs, cette activité échappe à la taxation imposée dans la loi de finances 2023.

Tanger Med, un port hub pour l’Afrique d’ici 2030

Le Maroc poursuit sa stratégie portuaire à l’horizon 2030 avec Tanger Med comme référence. Le royaume a engagé une politique de développement de ports modernes et compétitifs.