Découverte d’une espèce méconnue de rhinocéros au Maroc

27 octobre 2021 - 21h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Des chasseurs de fossiles ont découvert les restes d’une espèce méconnue jusqu’ici de rhinocéros à Ouarzazate. Deux chercheurs ont mené une étude de paléontologie dont les résultats ont récemment été publiés.

Baptisée Eozara xerrii, cette espèce a été gracieusement offerte à la Faculté des sciences d’Aïn Chock par Serge Xerri à Rabat. Ce dernier l’avait acheté auprès des chasseurs de fossiles. Denis Geraads du Centre de recherche en paléontologie de Paris et Samir Zouhri du département de la géologie à la Faculté d’Aïn Chock à Casablanca ont mené une étude de paléontologie à l’issue de laquelle ils ont décrit le premier représentant défini de la sous-famille des Elasmotheriinae en Afrique du Nord, venu du site du Miocène supérieur de Skoura près de Ouarzazate, sur le versant Sud du Haut Atlas central au Maroc.

À lire : Importante découverte archéologique au Maroc

C’est un « crâne pratiquement complet avec une mandibule articulée et quelques restes postcrâniens fragmentaires, ce qui en fait de loin l’Elasmotherium la plus connue du Miocène supérieur africain », expliquent les auteurs de l’étude. « Le crâne est caractérisé par de longs os nasaux indiquant une forte corne et de longs prémaxillaires édentés, élargis antérieurement. Par rapport aux autres Rhinocerotidae (rhinocéros), le visage est modérément allongé. Les incisives inférieures sont de taille moyenne, et la rangée des prémolaires est courte. Les molaires supérieures ont un protocône fortement pincé », détaillent-ils.

Sujets associés : Ouarzazate - Etude - Archéologie

Aller plus loin

Découverte d’un composé isolé d’un champignon marocain capable de combattre le cancer du sein

Aux États-Unis, le biochimiste marocain Ahmed Chadli et un autre scientifique ont découvert qu’un composé isolé d’un champignon poussant sur les racines d’une plante à fleurs au...

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions...

Importante découverte archéologique au Maroc

L’Acheuléen le plus ancien d’Afrique du Nord datant de 1,3 million d’années a été découvert dans la périphérie de Casablanca. Cette information émane des chercheurs marocains...

Découverte de fossiles d’un lézard marin (Thalassotitan atrox) au Maroc

Des chercheurs ont découvert au Maroc un lézard marin (mosasaure) géant nommé Thalassotitan atrox, avec d’énormes mâchoires et des dents comme celles des orques, et se...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des chercheurs espagnols reconstituent le régime alimentaire d’un vieux macaque découvert au Maroc

Des chercheurs de l’Institut catalan de paléoécologie humaine et d’évolution sociale (IPHES-CERCA) et de l’Université de Barcelone (UB) ont réussi à reconstituer le régime alimentaire et l’habitat d’un macaque vieux de 2,5 millions d’années dont les...

Découverte de fossiles d’un lézard marin (Thalassotitan atrox) au Maroc

Des chercheurs ont découvert au Maroc un lézard marin (mosasaure) géant nommé Thalassotitan atrox, avec d’énormes mâchoires et des dents comme celles des orques, et se nourrissant de tortues et d’autres reptiles marins.

Nouvelle découverte de fossiles de vers marins « géants » au Maroc

Des chercheurs de l’Université Complutense de Madrid (UCM) et de l’Institut des géosciences (IGEO) ont découvert deux vers marins de l’ère paléozoïque, il y a 455 millions d’années, sur le site marocain de Tafilalt Biota. Ils correspondent au nouveau...

Étonnante découverte de fossiles de dinosaures au Maroc

Des fossiles d’abelisauridae, des dinosaures parents éloignés des tyrannosaures, ont été découverts au Maroc, ce qui relance le débat, ouvert depuis plus de 200 ans, sur l’extinction des dinosaures de la surface de la terre.