Recherche

Le Maroc va renforcer la surveillance du détroit de Gibraltar

© Copyright : DR

27 novembre 2019 - 22h50 - Maroc

Pour mieux surveiller les côtes marocaines, les installations du Centre de Surveillance du Trafic Maritime (CSTM) de Tanger connaîtront une mise à niveau. A cet effet, le ministère de l’Equipement vient de lancer un appel d’offres dont le coût global est évalué à 16 millions de dirhams.

Il s’agit pour les autorités marocaines de procéder à la modernisation totale de ce centre qui contrôle le trafic annuel de quelque 170.000 bateaux. Le parc informatique qui date de 2009 est également concerné par cette mise à niveau, rapporte L’Économiste.

Pour le ministère de l’Equipement, compte tenu de la sensibilité de la zone avec le passage annuel de centaines de milliers de bateaux de tous types par le Détroit de Gibraltar, l’acquisition de nouveaux équipements s’avère indispensable.

Le Centre de Surveillance du trafic maritime de Tanger assure en effet, une couverture totale et en continu de toute la zone du Détroit. Selon la même source, il se compose de trois stations : la station principale à Ras Parrot, située à environ 15 km de Tanger sur la route de Ksar Sghir, la station déportée à Ras Cires, située à Dalia, (à environ 40 km de Tanger, à proximité du port Tanger Med), et une station relais à 700 m de la station principale dont le rôle est d’assurer l’interconnexion entre les deux sites.

En décidant de la modernisation des installations du CSTM, les autorités marocaines entendent renforcer davantage la surveillance au niveau des côtes du Détroit.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact