Disparition inquiétante de quatre pêcheurs au large de Gibraltar

28 avril 2020 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Quatre pêcheurs marocains ont disparu mercredi, dans les eaux de Gibraltar.

Selon l’agence espagnole de presse EFE, les quatre Marocains sont sortis en mer à bord d’un petit bateau de pêche qui aurait finalement chaviré près de la côte de Sebta, à cause des mauvaises conditions météorologiques qui ont marqué la fin de la semaine dernière.

D’après la même source, le vent dans la zone soufflait à plus de 50 km/h. Ce qui aurait facilement pu influencer la navigation des quatre pêcheurs.

Leur disparition a été annoncée aux autorités espagnoles par celles marocaines. Tous les navires transitant dans la zone ont été informés de la disparition et invités à alerter les autorités au cas où ils apercevraient des indices d’un éventuel naufrage.

Sujets associés : Agriculture - Disparition

Aller plus loin

Mort tragique d’un pêcheur marocain pris dans un filet en Espagne

Un pêcheur marocain du port de Mazarrón (Murcie) est décédé mardi alors qu’il pêchait à Altea (Alicante). Il a accidentellement mis le pied dans un filet et a été entraîné au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Tomate marocaine : vers une hausse des exportations en Europe ?

La tomate marocaine pourrait profiter de la crise agricole qu’entrevoit l’Europe cette année. Un rapport de la commission prévoit une baisse de la production et de la consommation, les importations devant par conséquent augmenter.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.