Les djihadistes marocains et leurs familles retenus en Syrie attendent d’être rapatriés

22 mars 2021 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le nouveau directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), Habboub Cherkaoui, a indiqué que 1 137 djihadistes marocains et leurs familles, détenus dans les camps du nord de la Syrie, attendent leur rapatriement.

Cherkaoui a affirmé que le retour de ces personnes qui ont rejoint l’État islamique (EI) ou d’autres groupes djihadistes en Syrie et en Irak, constitue « un grand défi pour la sécurité » du royaume et de la région, rapporte EFE. Selon les chiffres du BCIJ, un total de 1 654 Marocains dont 288 femmes ont quitté le royaume pour aller combattre en Syrie et en Irak au sein des groupes djihadistes et de l’État islamique.

En tout, 745 combattants sont morts dans ces zones, et 270 sont rentrés au pays. Une centaine de femmes qui ont fait des enfants dans ces zones de conflit, ont aussi rejoint le royaume. Toutefois, 189 femmes et 309 enfants restent détenus dans des camps en Syrie. Ces personnes, à leur retour au Maroc, bénéficient d’un programme d’accompagnement pour faciliter leur réinsertion sociale, rassure Cherkaoui.

En mars 2019, le Maroc, en coordination avec les États-Unis, son partenaire stratégique dans la lutte contre le terrorisme, a rapatrié huit de ses ressortissants du territoire du « califat ». Depuis lors, plus aucun rapatriement n’a eu lieu. En février, l’ONG marocaine l’Observatoire du Nord des droits de l’Homme (ONDH) a exhorté le gouvernement marocain à rapatrier les femmes et les enfants détenus dans ces camps, tout en dénonçant les conditions « dures et inhumaines » dans lesquelles ils vivent.

Le chef du BCIJ a également abordé la lutte contre le trafic de drogue, rappelant qu’elle doit rester constante. Saluant le vote de loi sur l’usage légal du cannabis, il a rappelé que 59,9 tonnes de haschisch et 5,3 tonnes de cocaïne ont été saisies au cours des six dernières années.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Irak - Syrie - Etat islamique - Daech - Rapatriement

Aller plus loin

Le Maroc ne sait que faire de ses ressortissants en Syrie et en Irak

Ils sont près de 300 ressortissants marocains à se retrouver dans les camps dirigés par l’État islamique en Syrie et en Irak. Le Maroc suit leurs dossiers.

Bonne nouvelle pour les Marocaines de Daech et leurs enfants

Le Maroc a autorisé le rapatriement des Marocaines de Daech et leurs enfants. Tous sont détenus dans les zones de conflit en Syrie et en Irak.

Le Maroc s’inquiète de la fuite de djihadistes de Syrie

Plusieurs Marocains ont fui la Syrie, suite à l’offensive de l’armée syrienne dans le Nord-ouest d’Alep, provoquant de vives inquiétudes dans le rang des services de...

La France a violé les droits des enfants français détenus en Syrie, selon l’ONU

En refusant depuis des années de rapatrier des enfants français en danger dans des camps syriens, la France viole leur droit à la vie, ainsi que leur droit à ne pas subir de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

« Salut islamiste » : le joueur du Real Madrid Antonio Rüdiger porte plainte

Le défenseur du Real Madrid, Antonio Rüdiger, a décidé de porter plainte pour diffamation contre Julian Reichelt, ancien rédacteur en chef du journal Bild. Ce dernier avait accusé Rüdiger de faire un « salut islamiste » après un match de football, une...