Le drapeau marocain à nouveau hissé sur l’îlot Leïla

18 septembre 2012 - 15h09 - Espagne - Ecrit par : J.L

Cinq membres du Comité National pour la Libération de Sebta et Melilla ont rejoint l’îlot Leïla à la nage dimanche après-midi, où ils ont hissé le drapeau marocain pour dénoncer l’occupation espagnole de terres marocaines.

L’acte, démenti au départ par le ministère espagnol de l’Intérieur, a été confirmé par le député Yahya Yahya, président du Comité National pour la Libération de Sebta et Melilla, à Europa Press.

"C’est la plus longue colonisation au niveau international", explique l’activiste marocain, pour qui il est inconcevable que l’Espagne continue à occuper des territoires marocains depuis plusieurs siècles.

Fin août, sept activistes marocains du même Comité s’étaient rendus sur l’île Badis au large d’Al Hoceïma, pour y hisser le drapeau du Maroc. Quatre d’entre eux avaient été arrêtés par l’armée espagnole, puis relâchés le lendemain à Melilla.

Situé en Méditerranée, à 200m des côtes marocaines et à 6km de l’enclave espagnole de Sebta, L’ilot Leïla avait causé une grave crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne en 2002. Sa souveraineté est aujourd’hui encore disputée par les deux pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Histoire - Yahya Yahya - Ilôt Leïla

Ces articles devraient vous intéresser :

« La marocanité du Sahara est irréfutable »

La souveraineté du Maroc sur le Sahara est irréfutable si l’on s’en tient aux documents royaux historiques, a affirmé jeudi Bahija Simou, la directrice des Archives royales, lors d’une conférence organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le...

Plan de sauvetage des monuments marocains après le séisme

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a assuré vendredi de la forte implication de son département dans le plan de reconstruction des sites historiques touchés par le séisme.