Recherche

Driss Jettou reçoit la commission d’inspection de la FIFA

© Copyright : DR

10 octobre 2003 - 12h03 - Sport

Le Premier ministre, M. Driss Jettou, a reçu mercredi dernier à Rabat, les membres de la commission d’inspection de la Fédération internationale de football (FIFA), actuellement au Maroc pour la visite des sites proposés dans le dossier technique de la candidature du Royaume au Mondial 2010.

Ont assisté à cette rencontre du côté marocain, MM. Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation, Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, Adil Douiri, ministre du Tourisme, Mohamed Cheikh Biadillah, ministre de la Santé, Mme Nezha Chekrouni, ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, Mohammed El Gahs, secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse, Abderrahmane Zidouh, secrétaire général du secteur des sports, le général Housni Benslimane, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Saad Kettani, président-délégué du Comité national chargé de la candidature du Maroc au Mondial 2010 ainsi que d’autres personnalités.

Ont également pris part à cette rencontre les membres de la commission d’inspection de la FIFA, présidée M. Jean Peeters, le président de la Fédération belge de football. La commission comprend également le Finlandais Pertti Alaja, le Français Jacques Bouillon, le Belge Michel Sablon et le Chilien Harold Mayne-Nicholls (coordinateur de la commission).

Le Premier ministre a rappelé que le Royaume a produit des noms prestigieux comme la perle noire, Larbi Benbarek, Said Aouita, Hicham El Guerrouj, Nawal El Moutawakil, Nezha Bidouane, Younès El Aynaoui, et beaucoup d’autres anciennes et nouvelles gloires du monde sportif, dont le souvenir ou les exploits font vibrer les fans du sport à travers la planète.

"Si la Coupe du monde nous était accordée, c’est le rêve de tout un peuple qui se réalisera, un peuple jeune qui en sera habité jusqu’en 2010, qui la portera encore plus loin, plus haut et plus fort", a-t-il conclu.

De son côté, le ministre des Finances et de la Privatisation, M. Fathallah Oualalou a donné un aperçu sur les finances de l’Etat, notant à cet égard qu’à la fin 2002 le déficit des finances publiques n’a pas dépassé 3 % du PIB (en prenant en considération les recettes de privatisation), tout en faisant état d’une réduction importante de la dette extérieure.

Le ministre a passé en revue les réformes engagées par le Maroc depuis le début des année 1990 citant entre autres la libéralisation du secteur des services financiers, la privatisation de la Samir, de la BMCE, de la Régie des Tabacs et la libéralisation du secteur des télécommunications. M. Oualalou a évoqué aussi le programme de réforme des structures de l’Etat dans le domaine de l’administration, de la législation du travail, de l’éducation nationale et l’environnement juridique.

Le ministre du Tourisme, M. Adil Douiri a mis en exergue l’héritage civilisationnel du Royaume et les potentialités naturelles dont regorge le Maroc outre les infrastructures dont dispose le pays en matière de capacités d’hébergement. M. Douiri a évoqué à cette occasion les grands objectifs de la stratégie-2010 visant à atteindre 10 millions de touristes d’ici cette année et ce, conformément aux Hautes orientations de S.M. le Roi Mohammed VI faisant du secteur du tourisme l’une des grandes priorités nationale qui a bénéficié d’une enveloppe de 90 milliards DH sur dix ans.

Pour sa part, le ministre de l’Equipement et du Transport, M. Karim Ghellab a passé en revue les infrastructures et équipements dont dispose le Maroc au niveau du transport aérien, maritime, routier et des autoroutes, rappelant dans ce sens que le Royaume dispose de 12 aéroports internationaux connectés avec 45 compagnies aériennes desservant le pays. Il a ajouté que la compagnie marocaine Royal Air Maroc (RAM) est dotée d’un réseau national opérant plus de 180 vols hebdomadaires en plus de la compagnie "Régional Airlines" offrant 40 vols domestiques additionnels.

S’agissant des infrastructures portuaires, M. Ghellab a indiqué que le Maroc compte sept ports ferry/croisière sur les rives atlantique et méditerranéenne. Il a également évoqué le réseau routier maintenu du Royaume avec près de 60.000 km reliant chaque village avec le reste du pays, dont plus de 33.000 km. Le Maroc dispose aussi d’une infrastructure rail avec 14 lignes majeures (2002) pour le transport de 15 millions de passagers.

La commission d’inspection de la FIFA conduite par le président de la Fédération belge de football Jean Peeters, doit poursuivre sa mission au Maroc jusqu’au 14 octobre. Après Rabat, elle se rendra à Tanger, Agadir, Fès, Casablanca puis Marrakech.

MAP.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact