Drogue : 600.000 toxicomanes au Maroc

12 novembre 2014 - 21h34 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

On estime aujourd’hui à plus de 600.000 le nombre de toxicomanes au Maroc, dont 15.000 sont accros à la cocaïne et l’héroïne, d’après des chiffres officiels dévoilés par le ministère de la Santé.

Ces chiffres ont été révélés par Abderrahmane Ben Mamoun, directeur adjoint à la direction de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies transmissibles, lors d’une émission de la chaîne Medi1 TV diffusée lundi.

Et c’est le nord du pays qui arrive en tête des régions les plus touchées, surtout au sein des jeunes et des milieux défavorisés.

Malheureusement ce nombre est en augmentation constante, prévient Ben Mamoun, qui déplore un manque de cadres et d’infrastructures spécialisés pour faire face à ce problème de société.

Actuellement, le Maroc compte cinq centres dédiés à des thérapies de substitution, notamment la méthadone. D’autres centres devraient ouvrir à partir de 2016.

Sujets associés : Drogues - Medi 1 Tv - Ministère de la Santé

Ces articles devraient vous intéresser :

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.