L’École polytechnique de Paris mise sur les énergies renouvelables du Maroc

21 juin 2020 - 00h00 - France - Ecrit par : I.L

Les énergies renouvelables du Maroc séduisent au-delà des frontières. L’École polytechnique (l’X) de Paris a annoncé jeudi un accord de partenariat signé en avril 2020 entre son Laboratoire de météorologie dynamique (LMD) et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) implantée à Benguérir au Nord de Marrakech.

Deux axes majeurs de collaboration sont prévus dans ce document signé en 2020, rapporte econostrum.info. Il s’agit des “bâtiments intelligents” –avec le développement de réseaux électriques de petite taille pour alimenter les bâtiments et quartiers en énergies renouvelables avec des moyens de stockage - et les “scénarios énergétiques” ciblant les mix énergétique favorables à la transition énergétique.

Il y a un an, les deux établissements universitaires se sont associées pour “développer la coopération académique autour des trois sujets  : énergies renouvelables, transition énergétique et développement durable”. Ils ont également créé une chaire internationale sur le thème “Data science et processus industriels”, avec le soutien du groupe marocain OCP et de la Fondation de l’X.

Par ailleurs, l’école d’ingénieurs parisienne a paraphé, depuis 2015 des accords de coopération au niveau Master avec l’Université Euro-Méditerranéenne de Fès et l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN).

A cela s’ajoutent 4 accords de double-diplôme lancés avec l’École Hassania des Travaux Publics (EHTP), l’École Mohammadia d’Ingénieurs (EMI), l’École Nationale Supérieure d’Électricité et Mécanique (ENSEM) et l’École Nationale Supérieure des Mines de Rabat (ENSMR). Quant au Master STEEM de l’X, il est un diplôme d’études supérieures en deux ans, entièrement enseigné en anglais, conçu pour les futurs leaders de la transition énergétique, les principaux fabricants, les start-ups innovantes et les organisations publiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Paris - Hi Tech - Energie solaire

Aller plus loin

L’École Supérieure de Journalisme de Paris démarre la première formation à distance au Maroc

L’École Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ) a décidé d’ouvrir sa première formation en journalisme et communication «  SSJC  » à distance en langue arabe. Une décision qui...

43 étudiants marocains intègrent l’école polytechnique en France

L’école polytechnique en France a ouvert ses portes et accueille les étudiants malgré le contexte actuel marqué par la crise sanitaire que traverse le monde. Au nombre des 300...

Comment le Maroc accélère sa transition énergétique

Le Maroc met les bouchées doubles pour accélérer la transition énergétique. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a publié un avis au Bulletin officiel.

16 étudiants Marocains admis à l’école Polytechnique de Paris

Seize étudiants marocains intégreront cette année la prestigieuse école Polytechnique de Paris, alors que 7 sont en liste d’attente, selon l’ambassade de France au Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Taxes en hausse au Maroc : les téléphones coûteront plus cher

Le gouvernement marocain prévoit d’augmenter le droit d’importation appliqué aux smartphones. Par conséquent, les prix de ces appareils pourraient augmenter de façon significative.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Le Maroc, nouveau leader mondial des énergies renouvelables ?

Le Maroc se positionne en leader mondial des énergies renouvelables. C’est du moins ce qu’affirme le think tank Policy Center for the New South (PCNS).

Découverte au Maroc d’une nouvelle source d’énergie propre

En valorisant les déchets de l’huile d’olives, des chercheurs marocains ont réussi à produire un carburant propre. Un progrès significatif pour le Maroc qui entend porter sa capacité de production d’énergies renouvelables à 52 % du mix énergétique...

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles sous-marins. Va-t-il prioriser l’exportation au détriment de la satisfaction de...

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Centrale de Ouarzazate : les dégâts déjà réparés suite au séisme

Le ministère marocain de l’Énergie a assuré que les infrastructures énergétiques n’ont subi aucun dommage lors du séisme d’Al Haouz, à l’exception de la centrale solaire de Ouarzazate où des dégâts « mineurs » ont été constatés et déjà réparés.

« Le Maroc peut décarboner l’économie européenne »

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques affirme que le Maroc est capable de décarboner l’économie européenne.