Comment le Maroc accélère sa transition énergétique

16 septembre 2020 - 06h30 - Ecrit par : S.A

Le Maroc met les bouchées doubles pour accélérer la transition énergétique. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a publié un avis au Bulletin officiel.

Depuis septembre 2019, le CESE a pris la question de la transition énergétique à bras-le-corps. Le conseil ambitionne de construire des scenarii à l’horizon 2030, 2040 et 2050. Avec l’accompagnement d’experts nationaux, il a auditionné 63 spécialistes du secteur et parties prenantes : les départements ministériels, MASEN, l’ONEE, l’IRESEN, l’AMEE, l’OCP et la CGEM. L’avis du CESE indique que le Maroc a toujours maintenu une consommation globalement en phase avec son niveau de développement.

En 2019, les hydrocarbures essentiellement destinés au transport dominent le mix énergétique avec 52% suivis par le charbon (33%) destiné à la production d’électricité. Les coûts des énergies renouvelables sont désormais les plus compétitifs, affirme la même source. En 2015, les derniers appels d’offres éoliens au Maroc ont été adjugés à 0,30 dirham/kWh tandis que dans le domaine du photovoltaïque, le dernier appel d’offres dans la région Moyen-Orient a été attribué à un tarif équivalent à 0,13 dirham/kWh dans des conditions similaires à celles du royaume, est-il rappelé.

Le conseil est persuadé que le Maroc peut passer d’une dépendance énergétique de près de 88% aujourd’hui à 35% en 2040 et moins de 17% en 2050. Quant au coût moyen de l’électricité sur le réseau, il connaîtrait une baisse de 0,79 dirham/kWh aujourd’hui à 0,61 dirham/kWh en 2040 et 0,48 dirham/kWh en 2050.

Pour atteindre ces objectifs, l’institution propose une batterie de mesures. De même, elle préconise la transformation progressive de la mobilité qui représente 40% de la consommation énergétique totale actuelle pour maximiser le recours au transport en commun durable et aux voitures électriques et mettre en œuvre une politique coordonnée pour l’efficacité énergétique.

Tags : Energie - Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) - Energie solaire

Aller plus loin

Énergies Renouvelables : les ambitions du Maroc à l’horizon 2030

Devenir un exportateur du pétrole vert avant 2030. C’est l’ambition du Maroc d’après l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et en Énergies Renouvelables (IRESEN). Vendredi...

Éolien : un nouveau parc privé de production lancé par InnoVent au Maroc

Le troisième parc éolien privé lancé au Maroc en mars dernier dans le cadre de l’engagement de l’État en faveur de la transition énergétique et la réduction de sa dépendance...

NOOR, la fierté du Maroc en matière d’énergies renouvelables

La plus grande tour d’énergie solaire au monde, Noor, se trouve au Maroc et elle propulse le Royaume vers le futur des énergies renouvelables, indique la revue mensuelle...

Energies renouvelables : le Maroc va "plus loin et plus vite"

Le Maroc veut "accélérer le processus de la transition énergétique pour installer le Maroc dans la croissance verte". Lors d’une rencontre virtuelle, le Conseil économique, social...

Nous vous recommandons

Covid-19 au Maroc : les autorités tirent la sonnette d’alarme

Les Marocains sont appelés à continuer à faire preuve d’engagement et de persévérance en matière de respect des mesures préventives visant à lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19, afin d’éviter toute « rechute épidémiologique ». L’inquiétude...

Maroc : le gouvernement promet jusqu’à 100 000 dh par mois pour les médecins

Dans le PLF 2022, le gouvernement a alloué un budget de 23,5 MMDH au ministère de la Santé et de la protection sociale, incluant la revalorisation de l’exercice du métier de médecin.

Retour imminent de Noussair Mazraoui en sélection nationale

Absent depuis plusieurs mois des rencontres sportives des Lions de l’Atlas, Noussair Mazraoui pourrait faire son retour et intégrer la liste des joueurs qui participeront à la Coupe d’Afrique des nations qui se tiendra au...

L’espagnolité de Ceuta et Melilla « est incontestable et non négociable »

Le Parti socialiste de Melilla a affirmé que l’espagnolité de Ceuta et Melilla « est incontestable et non négociable » pour le gouvernement.

Visite du prince héritier d’Abou Dhabi au Maroc

Le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane effectue depuis lundi 20 décembre 2021 une visite privée au Maroc.

Les premiers mots de Salah Abdeslam au tribunal

Le procès français sur les attentats du 13 novembre s’est ouvert ce mercredi 8 septembre 2021 devant la cour d’assises spéciale de Paris pour une durée de neuf mois. Le terroriste djihadiste français d’origine marocaine, Salah Abdeslam déclare avoir «...

L’Espagne multiplie les opérations de charme envers le Maroc

L’Espagne multiplie les gestes de bonne volonté envers le Maroc. Le chef du gouvernement, Pedro Sanchez, a déclaré sur une chaîne locale que « le Maroc est un pays ami et un partenaire prioritaire de l’Espagne...

Football : la JS Kabylie a trouvé le moyen de venir au Maroc

La Jeunesse Sportive de Kabylie pourra finalement effectuer le déplacement du Maroc pour affronter l’Association sportive des FAR de Rabat. La formation algérienne, qui s’apprêtait à déclarer forfait en raison de la fermeture des frontières entre les deux...

Antonio Guterres appelle le Maroc et le Polisario au consensus

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a invité vendredi le Maroc et le Front Polisario à accepter son prochain candidat au poste d’envoyé spécial au Sahara. Ce consensus favorisera, dit-il, la reprise du dialogue politique sur le...

Que pensent les Marocains des relations sexuelles hors mariage ?

Au moins trois Marocains sur quatre estiment que les relations hors mariage sont très répandues au Maroc. C’est ce que révèle une enquête sur « les libertés individuelles, représentations et pratiques » réalisée par un groupe de chercheurs et sociologues dans...