Élisabeth Borne pour une gestion « européenne » de l’immigration

28 mai 2023 - 18h30 - France - Ecrit par : A.P

Contrairement aux Républicains (LR) qui ont déposé des propositions de loi constitutionnelle en matière d’immigration, la Première ministre française, Élisabeth Borne, appelle plutôt à une gestion européenne du problème.

« Quand on est un parti de gouvernement, qui a participé à la construction européenne, si on pense qu’il y a des choses à changer, on ne se met pas en marge des règles européennes, on agit pour faire bouger des règles… Je suis profondément européenne, et je pense que c’est dans ce cadre-là qu’on doit bâtir les bonnes réponses », a déclaré dimanche Élisabeth Borne dans un entretien à Radio J, taclant Les Républicains (LR) qui ont déposé une proposition de loi constitutionnelle sur le sujet à l’Assemblée et au Sénat.

Ces propositions prévoient l’inscription dans la Constitution de « l’assimilation », de la possibilité d’un référendum sur la politique migratoire, la possibilité de renoncer au principe de la primauté des traités internationaux et du droit européen, du rétablissement du délit de séjour clandestin, etc.

À lire : Les Républicains déposent deux propositions pour « reprendre en main » l’immigration

La Première ministre prône en revanche l’idée d’un projet « équilibré » sur l’immigration, entre expulsions et intégration. Sur cette question, « les Français attendent des réponses efficaces plutôt que des slogans, des réformes constitutionnelles », a insisté Élisabeth Borne, précisant avoir « demandé à Gérald Darmanin […] de mener des consultations sur la base de propositions qui ont pu être faites par le gouvernement ».

La cheffe du gouvernement français se dit prête à discuter « avec les autres groupes parlementaires qui partagent la préoccupation et la volonté d’améliorer la situation sur ces questions migratoires ».

Sujets associés : France - Immigration

Aller plus loin

Les Républicains déposent deux propositions pour « reprendre en main » l’immigration

Les Républicains (LR) s’apprêtent à introduire une proposition de loi constitutionnelle (PPLC) sur l’immigration choisie. Sa rédaction a été confiée à un groupe de spécialistes...

Restrictions de visas : Emmanuel Macron dévoile les véritables raisons

Lors d’une réception organisée à l’Élysée jeudi 30 septembre, le président français Emmanuel Macron a dévoilé les véritables raisons du durcissement de l’octroi des visas pour...

Élisabeth Borne se ressource à Marrakech après son limogeage

Après sa démission forcée et son remplacement par Gabriel Attal, l’ex-Première ministre française, Élisabeth Borne s’est envolée pour Marrakech où elle passe de bons moments,...

La France a un « un problème d’intégration », selon Emmanuel Macron

Le président français, Emmanuel Macron, a évoqué sa politique en matière d’immigration, soutenant que la France a « très clairement un problème d’intégration » et qu’il convient...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

« La question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc »

Emmanuel Dupuy, président de l’Institut prospective et sécurité en Europe affirme que la question migratoire est au cœur d’une nouvelle diplomatie offensive du Maroc qui a adopté une nouvelle stratégie face à l’Europe.

Éric Ciotti (Les Républicains) en visite au Maroc

Une délégation du parti Les Républicains, menée par Éric Ciotti, a annoncé sa visite au Maroc du 3 au 5 mai prochains dans le but de poursuivre « une relation de fraternité et de responsabilité » avec le royaume.