Un élu américain ne veut plus de la tenue d’African Lion au Maroc

23 juillet 2022 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le sénateur républicain James Inhofe, un des défenseurs du Polisario, demande le transfert des prochaines éditions de l’exercice militaire maroco-américain African Lion, loin du Maroc.

James Inhofe est l’un des soutiens du Polisario et ne s’en cache pas. Lors de l’examen par la Commission de défense au Sénat de la nomination des désormais généraux Michael Langley et Bryan Fenton aux postes respectifs de commandant de l’US Africa Command qui organise les exercices African Lion et de commandant du commandement des opérations spéciales des États-Unis, il a demandé que les prochaines éditions d’African Lion se tiennent loin du Maroc, rapporte Le Desk.

À lire : Réaction de l’Algérie sur le prolongement d’African Lion au Sahara

Justifiant sa requête, James Inhofe se dit profondément préoccupé par le sort du peuple du Sahara occidental. « Le Maroc n’a rien fait pour réparer les dommages qu’il a causés au peuple sahraoui après toutes ces années, et il n’a rien fait pour montrer qu’il est sérieux dans la résolution de la crise », a-t-il affirmé. Aussi, a-t-il accusé le royaume d’avoir « induit en erreur plusieurs administrations américaines sur leur volonté de négocier ». « J’ai parlé au sénateur Rounds et à d’autres membres de ce comité sur cette question et pourquoi j’ai poussé le DOD à examiner les lieux alternatifs pour l’exercice militaire annuel African Lion qui a déjà été organisé au Maroc », a par ailleurs assuré l’élu.

Sujets associés : États-Unis - Polisario

Aller plus loin

Sahara : des élus américains appellent Biden à annuler la décision de Trump

Le sénateur républicain James Inhofe, un des défenseurs du Polisario, le sénateur démocrate Patrick Lea, deuxième personnage le plus important de la chambre haute, après la...

Réaction de l’Algérie sur le prolongement d’African Lion au Sahara

Amar Belani, l’envoyé spécial chargé du dossier du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères, a réagi au prolongement de l’exercice...

L’African Lion, l’exercice militaire maroco-américain démarre ce lundi

Les manœuvres militaires organisées par les armées américaines et marocaines, African Lion 2022, démarrent demain, lundi 20 juin et prendront fin le 1ᵉʳ juillet. Elles se...

Des élus américains appellent Joe Biden à cesser de fournir des armes au Maroc

Dans une récente correspondance adressée au président des États-Unis Joe Biden, les membres du Congrès américain Sara Jacobs et Colin Allred appellent son administration à faire...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.