Un ancien ministre algérien appelle l’ONU à annuler l’African Lion 2024

31 mars 2024 - 13h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’Algérie voit d’un mauvais œil l’organisation conjointe par le Maroc et les États-Unis d’« African Lion 2024 », le plus large exercice militaire en Afrique, sur le territoire marocain, notamment dans le Sahara. Un ancien ministre algérien affiche son opposition et appelle Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, à l’annuler.

Aux yeux d’Abdelkader Bengrina, ancien ministre algérien et par ailleurs une des figures politiques proches du régime en Algérie, l’organisation des manœuvres militaires annuelles « African Lion 2024 » dans le désert du Sahara constitue « une agression illégitime sur des zones souveraines du Sahara Occidental ». « Ces opérations sont une violation du principe d’autodétermination que les Nations unies supervisent », a-t-il dénoncé lors d’un meeting. Il appelle le secrétaire général des Nations Unies à les arrêter au motif que ces manœuvres « s’opposent à l’effort de détermination du sort ». L’acteur politique algérien a également demandé aux pays participants à l’édition 2024 de la « boycotter ». Ces manœuvres « violent la souveraineté des territoires et des eaux légitimes sahraouis », a-t-il argué.

À lire :Le Maroc et les Etats-Unis préparent l’African Lion 2024

L’annonce de la tenue d’African Lion 2024 dans le Sahara a d’ailleurs poussé le chef d’état-major de l’armée algérienne, Saïd Chengriha à multiplier les manœuvres et les entraînements militaires au profit des forces algériennes, afin d’améliorer leur préparation et leur capacité à faire face à toutes les menaces sécuritaires. Les formations et exercices annuels que l’Algérie organise avec des partenaires régionaux et internationaux, y compris un exercice militaire annuel avec la Russie sur le territoire algérien s’avèrent insuffisantes en raison du climat de tension régionale.

À lire :Sahara : l’Algérie cherche à mener la vie dure au Maroc

L’édition 2024 de l’ « African Lion » se déroulera du 20 au 31 mai dans les régions d’Agadir, Tan-Tan, Mehbes, Tata, Kénitra, Ben Guérir et Tifnit. Cet exercice militaire annuel vise à consolider la coopération militaire entre le Maroc et les États-Unis, et à promouvoir l’échange entre les forces armées des pays participants, dans le but de promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région. Le commandement supérieur de la zone sud du Maroc a accueilli, du 11 au 15 mars à Agadir, la réunion de planification finale de l’exercice « African Lion 2024 ». Les planificateurs d’environ dix pays, y compris les représentants des Forces Armées Royales et des forces armées des États-Unis, ont finalisé les arrangements pour les différentes activités prévues dans le programme de cette vingtième édition, a fait savoir le commandement général des Forces Armées Royales (FAR) dans un communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Algérie - ONU - Sahara Marocain - Afrique - Antonio Guterres

Aller plus loin

Les exercices navals du Maroc au Sahara inquiètent l’Espagne

Le président des îles Canaries, Fernando Clavijo, a exprimé ses inquiétudes au ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, quant aux manœuvres navales que s’apprête à...

Le plus grand exercice militaire en Afrique prévu au Maroc

L’édition 2024 de l’African Lion, les manœuvres militaires organisées conjointement par le Maroc et les États-Unis, se déroulera du 20 au 31 mai dans plusieurs villes du royaume.

Salon du livre à Oujda : « pressions » sur les écrivains algériens

Le Salon maghrébin du livre, qui se tiendra à Oujda du 17 au 21 avril prochain, suscite la controverse. En cause, l’absence d’écrivains et d’intellectuels algériens au programme...

Sahara : l’Algérie cherche à mener la vie dure au Maroc

L’Algérie, protectrice du Polisario, cherche le soutien du Mozambique pour contrer le Maroc sur la question du Sahara à l’ONU. Ces deux pays siègent au Conseil de sécurité de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

« La marocanité du Sahara est irréfutable »

La souveraineté du Maroc sur le Sahara est irréfutable si l’on s’en tient aux documents royaux historiques, a affirmé jeudi Bahija Simou, la directrice des Archives royales, lors d’une conférence organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le...

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Le Roi Mohammed VI en visite au Sahara ?

Le roi Mohammed VI serait attendu dans les prochains jours au Sahara où il se rendra dans plusieurs villes.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.