Maroc : un élu arrêté pour vol dans un magasin

29 juin 2021 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la police ont arrêté un vice-président de la commune d’Ain Harrouda à Mohammedia alors qu’il sortait d’un centre commercial. Il est accusé d’avoir volé de sous-vêtements féminins.

Les faits se sont déroulés dans un centre commercial à Mohammedia. L’élu raconte que lorsqu’il était sur le point de quitter le supermarché, un agent de sécurité l’a arrêté pour contrôler ses achats et son ticket de caisse, rapporte Hespress. Il découvre des sous-vêtements féminins non payés et cachés dans une poche de sa charrette.

À lire : Maroc : un élu accusé d’escroquerie arrêté

Le vigile alerte les éléments de la police qui se sont rendus sur les lieux. Le vice-président de la commune d’Ain Harrouda à Mohammedia sera interpellé puis emmené au poste de police. Après les procédures d’usage, il est poursuivi en état de liberté provisoire. Sa comparution devant le tribunal de première instance de Mohammedia doit avoir lieu demain mercredi 30 juin.

L’élu assure n’avoir rien volé. Il dit « avoir été piégé » par une cliente à l’intérieur du centre commercial avec laquelle il a discuté auparavant sur les questions relatives à la commune d’Ain Harrouda. « Je suis tombé dans un piège qui m’a été tendu en raison de ma grande confiance et ma grande spontanéité, mais je ne le regrette pas…  », écrit-il dans post sur page Facebook, faisant ainsi allusion aux intrigues électorales. Le visionnage des caméras de surveillance du centre commercial permettra de savoir ce qui s’est réellement prorduit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammedia - Istiqlal - Vol - Arrestation

Aller plus loin

Agadir : le fils du président de la région placé en détention provisoire

Impliqué dans une affaire de « violences volontaires », le fils de Karim Achengli, membre du Rassemblement national des indépendants (RNI), et président de la région...

Maroc : un parlementaire en prison pour escroquerie

Le parquet général d’Ain Sebâa a placé en détention un député du parti Union constitutionnelle (UC) accusé d’avoir escroqué plus de 600 millions de dirhams à une banque et à des...

Un député marocain fraude le péage d’autoroute

Un homme d’affaires, parlementaire et par ailleurs président du Conseil de la ville de Taza a été condamné par contumace pour violation du péage sur l’autoroute.

Agadir : deux parlementaires poursuivis pour cambriolage

Deux parlementaires sont poursuivis pour leur implication présumée dans une affaire de vol sur un célèbre homme d’affaires de la ville d’Agadir. C’est le fruit d’une enquête qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Cannabis : des entreprises étrangères attendent leur autorisation au Maroc

Suite à l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis, plusieurs investisseurs étrangers manifestent leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc. Plus d’une dizaine d’entre eux attendent leurs autorisations, selon le député...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).