Recherche

Maroc : un élu accusé d’escroquerie arrêté

© Copyright : DR

28 mai 2020 - 21h30 - Société

Les services judiciaires de la gendarmerie royale de Youssoufia ont procédé au déferrement d’un conseiller communal à El Kantour, également acteur associatif, devant le procureur du roi au tribunal de première instance de la ville. Il serait impliqué dans une affaire d’escroquerie.

Tout est parti d’une plainte déposée contre le conseiller communal par le service juridique du site industriel El Kantour appartenant à l’Office chérifien du phosphate (OCP). Dans cette plainte, l’OCP l’accuse d’abus de confiance et d’escroquerie, rapporte Al Massae. L’élu avait demandé un soutien financier de 36 000 DH pour la réparation d’un bus de transport scolaire. L’office a donné une suite favorable à la requête de l’acteur associatif.

Par la suite, la société donatrice a maintes fois écrit à l’élu pour lui demander les justificatifs des dépenses effectuées. Pas de réponse. Les responsables locaux de l’OCP font appel à un huissier qui les a assistés lors des vérifications d’usage. Constat fait : le bus est toujours dans le même état. Aucune réparation n’a été faite.

Fort de ce constat, les services de l’OCP d’El Kantour ont soupçonné l’élu d’avoir détourné la somme déboursée. Ils ont demandé au président du tribunal de première instance de Youssoufia à consulter les comptes de l’association présidée par le conseiller communal. Ils ont découvert que l’élu avait effectué des opérations de retrait d’argent de la somme versée sur son compte en deux tranches.

Son épouse, trésorière de l’association, et lui-même, seront auditionnés par la gendarmerie royale. Les deux donnent des réponses contradictoires. Une enquête a été ouverte, et l’élu a été déféré devant le procureur du roi au tribunal de première instance de Youssoufia.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact