Maroc : un maire condamné à 20 ans pour avoir empoisonné une MRE

17 novembre 2021 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Quatre individus dont un ancien président de conseil communal ont été condamnés pour tentative d’empoisonnement sur une MRE. Les accusés souhaitaient écarter une concurrente gênante pendant les élections.

C’est la Cour d’appel de Safi qui a condamné, le week-end dernier, l’ancien président du conseil communal d’El Hanchane (province d’Essaouira), l’ex-vice-président du conseil provincial d’Essaouira, une femme de ménage et un chauffeur d’ambulance à des peines de prison cumulées de 85 ans. Les quatre accusés étaient poursuivis pour tentative d’empoisonnement sur une femme portant la double nationalité maroco-suisse, rapporte le quotidien Al Massae.

À lire : Une MRE victime d’un empoisonnement sur fond de rivalités électorales

Tout a commencé par la plainte déposée par la victime, précisant avoir découvert que la femme de ménage tentait de l’empoisonner avec la complicité des autres accusés. La victime et son mari se sont rendu compte de ce qui se passait, à cause de leur état de santé qui se dégradait sans aucune raison apparente. L’autre raison troublante est le refus catégorique de la femme de ménage de partager les repas avec eux.

À lire : Maroc : deux morts par empoisonnement pour un remède contre la stérilité

C’est ainsi qu’ils ont décidé de l’espionner à l’aide d’une puce installée dans son téléphone portable afin d’enregistrer ses communications. Ils ont pu confirmer leurs soupçons. Prise en flagrant délit, la femme de ménage n’a pas hésité à passer aux aveux. Elle a avoué mélanger les aliments avec des substances toxiques qu’elle achetait chez un herboriste. Les informations qu’elle a données ont permis à la gendarmerie d’interpeller le reste de la bande sauf l’instigateur.

À lire : Italie : Une marocaine qui avait témoigné contre Berlusconi morte empoisonnée ?

C’est au cours de leur interrogatoire que les deux accusés ont dénoncé l’ex–président de la commune d’El Hanchane. Il les aurait poussés à empoisonner la femme, en invoquant des raisons électorales. La victime serait pour lui, une candidate sérieuse en raison des activités caritatives qu’elle menait dans la région et qui ont été prises pour une précampagne électorale. Cela l’a conduit à échafauder ce plan pour se débarrasser d’elle et se donner une chance d’être réélu. Mais pour lui, ce sera la prison ferme pour 20 ans pour tentative d’empoisonnement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Essaouira - Prison - Arrestation

Aller plus loin

Italie : Une marocaine qui avait témoigné contre Berlusconi morte empoisonnée ?

Est-ce que la dénonciation des parties « bunga bunga » de l’ex-président du conseil des ministres italien Silvio Berlusconi y serait pour quelque chose dans la mort d’Imane...

Maroc : deux morts par empoisonnement pour un remède contre la stérilité

Alors que les médecins traditionnels se multiplient, promettant moult merveilles et la guérison de presque tous les maux, un couple vient d’en faire les frais, après avoir tenté...

Une MRE victime d’un empoisonnement sur fond de rivalités électorales

L’affaire de la ressortissante suisse d’origine marocaine et son mari, victimes d’une tentative d’empoisonnement, sur fond de rivalités électorales, a connu un revirement. Le...

Accusé de dopage, l’athlète Reda Jaafar dit avoir été empoisonné

Le 8 novembre 2018, Réda Jaafar, athlète licencié à l’Amiens UC, est contrôlé positif à l’EPO, alors qu’il avait cessé de courir, après avoir été agressé. Le coureur, à travers...

Ces articles devraient vous intéresser :