Des esclaves marocains en France ?

12 mars 2019 - 16h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’esclavage existe encore en France, selon des Marocains. En effet, cinq Marocains, anciens travailleurs détachés, viennent d’accuser une entreprise française… d’esclavage ! Devant le conseil des prud’hommes d’Arles.

Le jugement d’une affaire d’esclavage devant le conseil des prud’hommes d’Arles vient d’être renvoyé au 16 mai, alors qu’il devait initialement avoir lieu ce lundi, après deux autres reports à souligner. Cette fois-ci la défense n’était même pas joignable.

Il s’agit en fait de 5 travailleurs Marocains qui estent en justice contre une société espagnole qui les détachait en France. Ces Marocains poursuivent également huit entreprises françaises. Objet de la plainte : « Esclavage ». Cette société leur aurait « détruit la vie ».

Le Figaro écrit à ce sujet que les cinq marocains s’évertuait à « dénoncer « l’esclavage » dont ils auraient été victimes ». Selon le même média : « Heures supplémentaires, primes de précarité et congés non payés, accident du travail non déclaré, absence de repos hebdomadaire : Me Petit, l’avocat de ces cinq personnes âgées de 36 à 48 ans, demande pour chacune la requalification de leur contrat de travail en contrat à durée indéterminée (CDI), le versement de 13.800 euros de rappels sur salaires, 37.000 euros d’indemnités et 6.500 euros de dommages et intérêts ».

Le média cite Franck Ariès, un élu de la CGT Avignon qui en plus d’avoir aidé les travailleurs marocains à constituer un dossier solide, se porte également partie civile. Selon Ariès : « ils se sont trouvés dans une situation où ils étaient à la merci de leur employeur [...] En plus de cela, ils avaient des conditions de travail infâmes et une paye minable qui permet de survivre en France, mais pas de vivre ».

On parle également dans cette affaire de « harcèlement sexuel » et même d’attouchements. Et le conseil des prud’hommes ne serait qu’une première étape.

Sujets associés : France - Procès - Esclavage moderne

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Témoignage poignant d’une fille vendue pour partir sur un bateau à Tanger

L’une des filles mineures jugées « à problèmes » et placées par la justice française ou leurs familles dans les années 1950 à 1970 dans les maisons de redressement catholique du Bon...

Nous vous recommandons

France

AstraZeneca : le Maroc maintient sa confiance dans le vaccin

Alors que des pays européens comme la France, l’Allemagne et l’Italie ont suspendu l’utilisation du vaccin britannique AstraZeneca « par précaution », le Maroc a décidé de le «  maintenir  ». La campagne de vaccination se poursuit sans...

Des clubs de la Ligue 1 française en tournée au Maroc

Des clubs de Ligue 1, en occurrence l’AS Sainte-Étienne et l’Olympique de Marseille devraient se retrouver à Rabat, pour une tournée cet été.

Boycott des produits français : le Maroc ne suit pas

Les appels au boycott des produits français ne semblent pas être entendus au Maroc. Pour l’instant, cette mobilisation est limitée aux réseaux sociaux et aucune action n’a été constatée sur le terrain.

Visas français : les transporteurs marocains en colère

La France refuse toujours d’accorder des visas aux transporteurs internationaux marocains prenant ainsi en otage les exportations marocaines. L’Association marocaine des Exportateurs (ASMEX) tire la sonnette d’alarme et appelle les autorités marocaines...

Durcissement d’octroi des visas aux Marocains : la France ne lâche pas

S’exprimant lors du sommet sur la Francophonie à Djerba, le chef d’État français Emmanuel Macron se félicite des retombées de la restriction des octrois de visas pour l’Algérie, le Maroc et la Tunisie décidée en...

Procès

Maroc : un homme condamné à 8 ans de prison pour le viol d’un enfant souffrant d’un handicap mental

Deux personnes ont été condamnées par le tribunal de Tétouan pour le viol d’un enfant souffrant d’un handicap mental. La victime a été conduite en pleine forêt, dans la commune Beni Kela (Province de Ouezzane), avant d’être violée. Les suspects ont été...

Fès : nouveau report du procès de Rachid El Fayek

Encore un autre report du procès dans lequel 16 personnes sont poursuivies pour leur implication présumée dans une affaire de spoliation foncière dans la commune d’Ouled Tayeb, dans la région de Fès.

L’Espagne refuse l’extradition d’un Marocain, meurtrier d’une étudiante

L’Audience provinciale de Cadix a rejeté dans une ordonnance la demande de l’avocat de Mohamed Amahda. dit Tony, qui avait demandé en avril dernier son extradition au Maroc pour purger le reste de sa peine. L’accusé avait été condamné en 2013 pour le...

Espagne : un imam marocain accusé d’endoctrinement djihadiste acquitté

L’Audience nationale a acquitté un Marocain, ancien imam d’une mosquée de Saint-Sébastien en Espagne, accusé d’endoctrinement djihadiste. Il n’a pas été établi qu’il a tenté de recruter des jeunes pour le djihad ou collecté des fonds pour des organisations...

Du nouveau dans l’affaire «  Hamza mon bb  »

Encore un nouveau report dans le procès de la chanteuse Dounia Batma. Ainsi en a décidé le tribunal de première instance de Marrakech jeudi.

Esclavage moderne

Espagne : deux Marocains réduits à l’état d’esclavage

La police nationale a arrêté un père et son fils, hôteliers à Melilla. Ils sont accusés d’avoir exploité deux employés marocains en situation irrégulière, qu’ils faisaient travailler 18 heures par jour contre 120 euros pour l’un et 600 euros pour...

Melilla : pour 20 euros, des Marocains exploités 11 heures par jour

Un homme d’affaires à Melilla et 2 de ses employés ont été interpellés par la police nationale, pour leur implication présumée dans la traite d’êtres humains et l’exploitation de ressortissants marocains et tunisiens, bloqués suite à la fermeture des...

Des ouvriers agricoles marocains réduits à l’esclavage en Italie

Les policiers italiens ont réussi à démanteler en Sicile un réseau d’exploitation d’ouvriers agricoles marocains et d’autres nationalités et à arrêter une dizaine de personnes dont quatre Italiens.

Portugal : arrêtés pour exploitation de Marocains

La police portugaise a arrêté une quarantaine de personnes, membres d’un réseau de trafic d’êtres humains, qui exploitaient des dizaines de migrants dont des Marocains dans des champs.

Maroc : pour un meilleur partage des biens en cas de divorce

Une association propose la modification de certains articles du Code de la famille pour corriger l’injustice qui est faite à la femme marocaine dans les cas de conflits conjugaux. Celles-ci sont souvent écartées ou ne bénéficient pas du partage...