Espagne : trois gardes civils accusés de trafic de drogues, arrêtés

19 décembre 2021 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le tribunal d’instruction d’Algésiras a ordonné la mise en détention provisoire de trois gardes civils accusés de crimes contre la santé publique, de corruption et d’appartenance à une organisation criminelle. Ils seraient liés à des trafiquants de drogue au Maroc.

Les trois gardes civils (un à la retraite, un autre en service dans la province de Cadix et un troisième affecté à Ceuta) ainsi qu’un quatrième accusé, font l’objet d’une enquête pour des crimes présumés contre la santé publique, de corruption passive et d’appartenance à une organisation criminelle, indiquent des sources judiciaires à El Faro de Ceuta. Ils ont été arrêtés lors de l’opération anti-drogue menée dans le détroit de Gibraltar par le commandement de la Garde civile d’Algésiras.

À lire : Maroc : un inspecteur de police arrêté pour trafic de drogue

D’après les enquêtes, les trois agents ont informé le réseau de trafic de drogue avec lequel ils collaborent, de l’opération anti-drogue afin que les trafiquants prennent leurs dispositions pour éviter de se faire prendre. Pour le bureau du procureur, il ne fait l’ombre d’aucun doute que les trois gardes civils sont membres du réseau criminel. Le tribunal a décidé de les poursuivre en état d’arrestation.

L’enquête se poursuit afin de déterminer le modus operandi des gardes civils qui fournissaient des informations fiables aux membres du réseau.

Sujets associés : Espagne - Drogues - Algésiras - Trafic - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : deux douaniers arrêtés pour trafic de drogues

Huit individus, dont deux douaniers, ont été interpellés mercredi par les éléments du service préfectoral de la police judiciaire d’Oujda, pour leur implication présumée dans...

Maroc : un inspecteur de police arrêté pour trafic de drogue

Un inspecteur de police principal fait l’objet d’une enquête judiciaire diligentée par la Brigade nationale de la police judiciaire. Le mis en cause est impliqué dans une...

Deux policiers soupçonnés d’avoir détourné de la cocaïne à Nador

La préfecture de police d’Oujda vient de démentir des rumeurs concernant le détournement par deux éléments de la brigade antistupéfiants de Nador, d’un lot de cocaïne, destiné à...

Tanger : des trafiquants en cavale après une grosse saisie d’argent

À Tanger, les éléments de la gendarmerie royale ont découvert et saisi une importante somme d’argent dans de deux villas de luxe. Ces perquisitions font suite à la saisie de 12...

Ces articles devraient vous intéresser :

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.