Un enfant marocain meurt noyé dans une piscine en Espagne

3 juillet 2022 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Un enfant marocain s’est noyé vendredi dans une piscine municipale de Móra d’Ebre, à Tarragone. Le mineur et sa famille, de passage dans la ville, avaient décidé de passer l’après-midi à la piscine.

La police locale a été alertée de l’incident et a rapidement dépêché sur les lieux des agents accompagnés des membres du service des urgences. Ces derniers ont tenté de réanimer le mineur. Sans succès. Le garçon marocain s’est noyé dans l’une des trois zones les plus profondes de la piscine, a précisé la mairie, assurant que les installations respectent toutes les mesures de sécurité.

À lire : Un Marocain de 11 ans meurt noyé dans une piscine en Espagne

Le maire de la commune, Rubén Biarnés, a décrété deux jours de deuil officiel et ordonné la fermeture de la piscine ce week-end. Il y a deux semaines, un enfant de 11 ans, également d’origine marocaine, s’était noyé dans la piscine municipale de La Puebla de Alfindén, à Saragosse. En 5ᵉ année du primaire à l’école Los Albares, il était en excursion dans cet établissement. Tous les efforts ont été déployés pour tenter de le réanimer. En vain.

Sujets associés : Espagne - Enfant - Noyade

Aller plus loin

Indignation et peur à Sebta après le meurtre de Mohamed, 8 ans

Les habitants du quartier Loma Colmenar à Sebta sont indignés et en colère après le décès tragique de Mohamed Abdeselam, un garçon de 8 ans dont le corps sans vie a été retrouvé...

Un enfant marocain de 4 ans meurt noyé en Espagne

Un petit garçon marocain de 4 ans est mort noyé samedi dans la piscine municipale de Borja, province de Saragosse, en Espagne. Le Maire de la ville a décrété une journée de...

Un bébé marocain meurt noyé dans une piscine en Espagne

Triste nouvelle pour une famille française d’origine marocaine. Leur enfant, âgé de seulement deux ans, est mort noyé dans une piscine dans le sud de l’Espagne.

Meurtre de Mohamed à Sebta : un mois de traque pour arrêter le meurtrier

La police de Sebta a interrogé 50 personnes et visionné toutes les caméras de surveillance dans le quartier Loma Colmenar où le petit Mohamed, 8 ans, a été retrouvé mort le 19...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Hiba Abouk, séparée d’Achraf Hakimi, trouve du réconfort auprès de ses enfants

Affectée par sa séparation avec Achraf Hakimi et la polémique liée à leur divorce, Hiba Abouk continue de garder le moral haut et le sourire grâce à ses enfants Amin (3 ans) et Naïm (1 an).

Maroc : risque d’augmentation des mariages de mineures après le séisme

Le séisme survenu dans la province d’Al Haouz vendredi 8 septembre pourrait entrainer une multiplication des mariages de mineures, craignent les femmes sinistrées dormant désormais avec leurs filles sous des tentes dans des camps.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.