L’Espagne donnera une réponse « ferme » à l’Algérie

9 juin 2022 - 21h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a assuré que le gouvernement espagnol donnera une réponse « sereine mais ferme » à l’Algérie qui a décidé de suspendre ses relations commerciales et le traité d’amitié avec l’Espagne, en réaction au changement de position sur le Sahara.

L’Espagne est en train d’analyser la décision de l’Algérie qui a décidé de suspendre le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne et y apportera une réponse « sereine, constructive, mais aussi ferme dans la défense des intérêts de l’Espagne et des entreprises espagnoles », a déclaré le ministre Albares. Le chef de la diplomatie espagnole a déjà « regretté » mercredi cette décision algérienne et affirmé qu’il ne craint pas de représailles en matière énergétique, car l’Algérie est un « partenaire fiable ».

À lire : L’Espagne « regrette » la suspension du traité d’amitié algéro-espagnol

Le gouvernement analyse les implications de cette décision algérienne à la fois en Espagne et dans l’Union européenne, a indiqué le ministre espagnol, réitérant la volonté du gouvernement d’entretenir de meilleures relations avec l’Algérie et son adhésion à l’intégralité du contenu du traité d’amitié bilatéral qui prévoit l’égalité souveraine des États et la non-ingérence dans les affaires intérieures.

Après ces déclarations, l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (ABEF) d’Algérie a ordonné le gel des transactions bancaires avec l’Espagne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie

Aller plus loin

Sahara : l’Espagne pourrait revenir sur sa position

Le gouvernement espagnol veut exiger du Maroc qu’il respecte l’accord conclu le 7 avril à Rabat, au terme de la rencontre entre Pedro Sanchez et le roi Mohammed VI. Il menace de...

La Russie accusée d’être derrière la suspension du traité d’amitié algéro-espagnol

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, accuse la Russie d’avoir encouragé l’Algérie à suspendre les échanges commerciaux avec l’Espagne.

L’Algérie recule : la pression de l’Europe a payé

L’ambassade d’Algérie près l’Union européenne (UE) a assuré vendredi que les échanges commerciaux avec l’Espagne n’ont pas été suspendus et que l’approvisionnement en gaz du...

L’Algérie attend un changement de gouvernement en Espagne pour mettre fin à la crise

La crise entre l’Algérie et l’Espagne, ouverte après le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara, n’est pas près de connaître son épilogue. L’Algérie n’entend...

Ces articles devraient vous intéresser :