Un Espagnol arrêté au Maroc après atterrissage d’urgence d’un avion

3 décembre 2021 - 19h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Les éléments de la gendarmerie royale ont interpellé un ressortissant espagnol qui a tenté un atterrissage d’urgence au Sud-Est de Tanger, le 30 novembre dernier. L’avion transportait de la drogue et est entré en collision avec un camion.

Selon des sources judiciaires, l’atterrissage forcé a eu lieu dans le village d’El Aouama, à environ 30 kilomètres au sud-est de Tanger, rapporte l’agence EFE. Le pilote espagnol avait tenté d’effectuer un atterrissage d’urgence sur cette route mais a percuté un camion. L’avion transportait de la drogue. Le ressortissant espagnol tentait de faire passer la drogue vers l’Espagne. Il a été arrêté par les éléments de la gendarmerie royale après l’incident.

À lire : Saisie d’un narco-drone à Sebta, un trafiquant arrêté

Ce n’est pas la première fois que un avion est utilisé pour acheminer de la drogue vers l’Espagne. Début novembre, les éléments de la garde civile opérant à Sebta avaient interpellé plusieurs individus soupçonnés d’avoir utilisé des drones pour transporter de la drogue en provenance du Maroc vers l’Espagne.

Sujets associés : Espagne - Drogues - Tanger - Arrestation

Aller plus loin

Entre Sebta et le Maroc : les narco-drones tournent à plein régime

Après l’interception des narco-drones et le démantèlement d’un réseau spécialisé dans le trafic international de drogue « aérien », il y a un mois, les autorités de Sebta...

Des drones pour transporter la drogue entre le Maroc et Ceuta

Pour contourner la fermeture de la frontière entre Ceuta et le Maroc, les trafiquants de drogue marocains utilisent des drones pour introduire de la drogue en Espagne. Une...

Un avion en provenance du Maroc atterrit d’urgence à Barcelone, des passagers prennent la fuite

Alors qu’un avion en provenance de Casablanca et à destination d’Istanbul venait d’atterrir d’urgence à l’aéroport de Barcelone, près d’une trentaine de passagers ont pris la...

Les vraies raisons de l’atterrissage d’urgence d’un avion à Agadir

La compagnie aérienne Air Sénégal évoque les raisons derrière l’atterrissage d’urgence d’un de ses avions en provenance de Paris vers Dakar, à Agadir.

Ces articles devraient vous intéresser :

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.