Maroc : une femme politique condamnée pour harcèlement sexuel

28 octobre 2021 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le tribunal de première instance d’Essaouira a condamné à quatre mois de prison avec sursis une ex-conseillère pour avoir harcelé sexuellement un homme via WhatsApp. L’affaire a éclaté en mars dernier, suite à la plainte déposée par la victime.

Selon le quotidien Assabah, le plaignant explique qu’après avoir pris son numéro chez sa femme, l’ex-élue a commencé à lui envoyer, via WhatsApp, des messages et des vidéos à connotation sexuelle, tout en lui téléphonant à des heures tardives de la nuit.

À lire :Maroc : une affaire de harcèlement sexuel secoue l’université de Mohammedia

L’homme confie avoir demandé plusieurs fois à l’accusée de cesser de le harceler, au risque de la poursuivre en justice, mais elle a continué son cyberharcèlement sans se soucier des conséquences. C’est ainsi que la victime a décidé de porter plainte avec comme preuves, les enregistrements audio et les messages écrits.

À lire : La société marocaine est responsable de l’ampleur que prend le harcèlement sexuel (vidéo)

Convoquée pour répondre des faits qui lui sont reprochés, la mise en cause a essayé de nier les faits en mettant tout sur le dos de son fils handicapé. Mais le président l’a confrontée aux messages et aux enregistrements, ainsi qu’à l’incapacité de son fils de se servir du portable.

Sujets associés : Essaouira - Harcèlement sexuel - Plainte

Aller plus loin

Tarik Bakhari répond aux accusations de harcèlement sexuel

Le comédien Tarik Bakhari qui a fait l’objet de graves accusations de harcèlement sexuel de la part de sa consœur Najat Khairallah réagit. Il rejette en bloc ces accusations et...

Harcèlement sexuel à Tanger : quatre mineurs arrêtés

Le principal suspect de la vidéo publiée sur les réseaux sociaux et dans laquelle on le voit harceler sexuellement une jeune fille, a été arrêté mercredi, par la police de la...

La société marocaine est responsable de l’ampleur que prend le harcèlement sexuel (vidéo)

La vidéo montrant le harcèlement sexuel dont a été victime une jeune fille à Tanger et qui a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, remet sur le tapis la question sur...

Maroc : des professeurs échangent des bonnes notes contre des relations sexuelles

Cinq professeurs de la Faculté des sciences juridiques et politiques de Settat, poursuivis pour sextorsion, seront présentés ce jeudi devant le procureur du roi près de la Cour...

Ces articles devraient vous intéresser :