Une quinzaine de lycéennes s’évanouissement « de façon étrange » à Fqih Bensalah

12 mai 2017 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un nouveau cas d’évanouissement étrange dans un lycée marocain. 14 filles se sont évanouies dans la journée de mercredi dans la province de Fqih Bensalah alors qu’elles participaient à une séance d’éducation physique.

La Délégation provinciale du ministère de l’Éducation nationale assure, dans un communiqué, que les élèves « ont été transportées à bord de plusieurs ambulances à l’hôpital de proximité de Souk Sebt Oulad Nemma où les premiers soins et secours leur ont été prodigués, avant de quitter l’établissement hospitalier dans un état normal ».

C’est d’abord une fille souffrant de la thyroïde qui s’est évanouie, avant que deux autres élèves, dont l’une souffrant d’une maladie respiratoire chronique et l’autre vivant dans des conditions sociales particulières, ne soient prises du même malaise, précise le communiqué.

Pour le ministère, « les cas d’évanouissement se sont succédé touchant au total 14 filles qui, selon les examens médicaux auxquels ont été soumises, ne souffraient d’aucune maladie suscitant l’inquiétude », évoquant « la hausse de la température et au stress de la période de pré-examens » comme possibles causes de cet évanouissement collectif.

Le mois dernier, une cinquantaine de lycéennes s’étaient évanouies dans la commune rurale de Sidi Issa sans que l’on en sache précisément les causes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Fqih Bensalah

Ces articles devraient vous intéresser :

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Kourtney Kardashian se tourne vers le Maroc pour sa ligne de produits naturels

La star de téléréalité Kourtney Kardashian, 43 ans, et son époux, le batteur du groupe de rock Blink-182, Travis Barker, 46 ans ont lancé une gamme de produits entièrement naturels, végétaliens faits notamment à base d’une ressource provenant des...

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...