L’Exécutif des musulmans de Belgique fait part aux fidèles des nouvelles mesures sanitaires

9 mars 2021 - 06h00 - Ecrit par : A.S

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) informe les fidèles du léger assouplissement dans la pratique du culte, notamment les funérailles en ces temps de Covid-19. La décision a été prise, vendredi dernier, en comité de concertation par le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées.

Depuis le lundi 8 mars 2021, il est en effet permis à un maximum de 50 personnes (enfants de moins de douze ans non compris) d’assister à des funérailles aux espaces des bâtiments prévus à cet effet et dans les cimetières, conformément à l’arrêté ministériel publié le samedi 6 mars 2021, indique l’EMB dans un communiqué, précisant que pendant ces activités, les gestes barrières mentionnés dans le protocole doivent être respectés.

Ces règles minimales sont : l’exploitant ou l’organisateur informe les participants et les membres du personnel en temps utile et de manière clairement visible des mesures de prévention en vigueur et dispense une formation appropriée aux membres du personnel ; une distance de 1,5 mètre est garantie entre chaque personne et une seule personne est autorisée par 10 m² ; couvrir la bouche et le nez avec un masque est obligatoire et le port d’autres moyens de protection personnelle est en tout temps fortement recommandé ; l’exploitant ou l’organisateur met à disposition du personnel et des participants les produits nécessaires à l’hygiène des mains ; l’exploitant ou l’organisateur prend les mesures d’hygiène nécessaires pour désinfecter régulièrement l’établissement et le matériel utilisé.

De même, l’activité doit être organisée de manière à ce que les rassemblements soient évités et à ce que les règles de distanciation sociale puissent être respectées, en particulier en ce qui concerne les personnes qui attendent à l’extérieur de l’établissement ou des bâtiments, le cas échéant conformément aux instructions de l’autorité compétente. Les contacts physiques entre personnes sont interdits, sauf entre les membres d’un même ménage. Les contacts physiques d’objets par plusieurs personnes sont également interdits.

L’organisation musulmane affirme qu’aucune autre mesure d’assouplissement n’a été décrétée. Le nombre de personnes autorisées d’accès à la mosquée est toujours limité à 15 et toutes les autres activités collectives restent suspendues : la prière du vendredi, les conférences, etc., précise le communiqué. L’EMB et les organes représentatifs des autres cultes reconnus poursuivent le dialogue avec les autorités, afin de permettre la présence d’un nombre plus important de fidèles au sein des lieux de culte, poursuit la même source. L’organisation musulmane appelle par ailleurs la population musulmane, à continuer à respecter scrupuleusement toutes les décisions émises par les autorités dans cette période pour préserver la santé publique.

Tags : Belgique - Religion - Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) - Islam

Aller plus loin

Belgique : le port du masque obligatoire dans les mosquées

À compter du 20 novembre, le port du masque est obligatoire dans les mosquées en Belgique et ce à partir de dix ans, conformément aux mesures sanitaires prises décrétées sur le...

Belgique : les mesures sanitaires toujours en vigueur dans les mosquées

Les mesures sanitaires prises depuis décembre en Belgique dans les lieux de culte, en raison de la propagation du variant Omicron, sont maintenues, a annoncé l’Exécutif des...

Belgique : le Conseil des théologiens annonce le début du mois de ramadan dimanche

Les musulmans de Belgique seront fixés dimanche sur la date du début du mois de ramadan. Le Conseil des théologiens, attaché à l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) fera...

Covid-19 : nouvelle décision de l’Exécutif des musulmans de Belgique

L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) présidé par Mehmet Üstün a pris la décision de rendre obligatoire le port du masque dans les mosquées à partir de ce samedi 11 juillet...

Nous vous recommandons

Colère contre Autoroutes du Maroc

En cherchant indirectement à imposer son service “Jawaz”, la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) attise la colère des usagers.

Un « raqi » escroc et tortionnaire arrêté à Skhirat

La gendarmerie de Skhirat a arrêté un “raqi” et ses deux complices suite à une plainte pour tortures et d’escroquerie déposée contre eux par une femme et sa fille.

Le Malawi accusé d’user de « magie noire » pour remporter ses matchs

Le Malawi aurait usé de « magie noire » pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations. La polémique enfle sur les réseaux sociaux, à quelques heures de la rencontre contre le...

Maroc : Lagouira veut devenir le « nouveau Dubaï »

Le Maroc a pour ambition de faire de la zone désertique qui s’étend de Dakhla à Lagouira un « nouveau Dubaï » en Afrique du Nord. En témoignent les nombreux projets en cours de réalisation.

Maroc-Espagne : la crise actuelle est une crise de confiance

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne n’est au fond qu’une crise de confiance qui doit être rapidement surmontée pour permettre aux deux pays, condamnés à coopérer, de faire efficacement face à leurs défis...

Gazoduc Maghreb-Europe : l’Algérie ne veut pas se soumettre au « chantage » du Maroc

L’Algérie a pris ses précautions en cas de non-renouvellement par le Maroc du contrat de concession du gazoduc Maghreb-Europe dont l’expiration arrive en novembre, assure Toufik Hakkar, le PDG de la compagnie algérienne de gaz...

PPG démarre son usine de Tanger

Le groupe américain PPG, qui commercialise notamment les produits de peinture automobile, a annoncé, jeudi, le démarrage de son usine à Tanger.

Le Maroc pourrait passer par l’Espagne pour avoir du gaz algérien

Le Maroc risque pourrait rencontre des difficultés de s’approvisionner en gaz le 31 octobre, date à laquelle prend fin le contrat de concession du gazoduc Maghreb-Europe. Le royaume cherche déjà une alternative avec...

Enfin une solution pour les Français vaccinés au Maroc

Les Français résidant à l’étranger et qui ont reçu deux doses d’un vaccin non reconnu par l’UE, comme au Maroc, mais homologué par l’OMS, peuvent pousser un ouf de soulagement. Réunies en Conseil de défense mercredi, les autorités ont décidé qu’ls bénéficieront...

L’Espagne va retirer la nationalité à 78 bébés marocains

L’Espagne a engagé des procédures administratives de retrait de la nationalité pour 78 bébés marocains nés à Melilla et inscrits au registre d’état civil comme espagnols.