Elle tue son mari, avec son amant, car il a refusé le divorce

5 novembre 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

La Chambre pénale de la cour d’appel de Rabat a condamné mardi soir, deux amants à la prison à perpétuité. L’accusée principale, après avoir essayé d’obtenir sans y parvenir le divorce, a échafaudé le meurtre de son mari, en complicité de son amant.

C’est en 2018 que le corps sans vie d’un homme, résidant au quartier Sidi Moussa de Salé, a été retrouvé, abandonné dans la zone de Said Hajji. L’autopsie réalisée à l’hôpital Moulay Abdallah de Salé, sur ordre du parquet, avait conclu à un crime. Selon le quotidien Al Akhbar, la première piste conduit les enquêteurs vers l’épouse de la victime qui était loin de se douter que la police avait connaissance des messages échangés entre son mari et son amant.

À lire : Maroc : elle tue son mari pour pouvoir rester avec son amant

Acculé par la police, l’amant finit pas reconnaître son forfait, exécuté avec l’aide de son amante. Il a ainsi reconnu qu’il était lié à cette dernière, et qu’il la recevait au domicile de ses parents pour des moments intimes, mais aussi pour planifier comment se débarrasser de l’époux.

À lire : Maroc : 30 ans de prison pour une femme qui a tué son mari, l’amant 5 ans

La victime était père de quatre enfants. Son crime est d’avoir refusé d’accorder le divorce à sa femme. Après plusieurs rejets, celle-ci a tenté de l’empoisonner. Mais il sera sauvé in extremis aux urgences de Salé après avoir consommé une soupe (bissara) contenant un produit hautement toxique.

À lire : Condamnée à mort pour avoir tué son mari, khadija est sortie de prison après une grâce royale (vidéo)

Finalement, c’est l’amant qui lui donnera le coup de grâce en lui tendant un guet-apens lié à son métier de maçon. Il s’est fait passer pour un client et a donné rendez-vous à la victime sur un prétendu lieu de travail. Arrivé sur les lieux avec son matériel, l’époux se retrouve en présence de sa femme ainsi que de l’homme qui l’avait appelé. La suite, c’est son agression et son assassinat par les deux amants, qui prendront le soin d’aller jeter son corps dans une zone isolée, afin de brouiller les pistes.

À lire : Une Marocaine accusée d’avoir tué son amant et d’avoir servi ses restes à des ouvriers

En condamnant les deux amants à la peine d’emprisonnement à perpétuité, la chambre pénale de la Cour d’appel de Rabat a tenu compte des circonstances ayant conduit à l’assassinat sauvage de la victime. Ce verdict confirme celui déjà prononcé en première instance en juin 2019 contre les deux accusés.

Sujets associés : Rabat - Procès - Homicide - Prison

Aller plus loin

Maroc : elle tue son mari par strangulation pour aller travailler en Espagne

Une femme a tué son époux en l’étranglant au domicile familial dans une commune rurale de Sidi Kacem. Le refus du père de ses trois enfants de la laisser partir travailler en...

Une Marocaine accusée d’avoir tué son amant et d’avoir servi ses restes à des ouvriers

Accusée d’avoir tué son amant et d’avoir servi les restes de sa dépouille à des ouvriers, une ressortissante marocaine vient d’être arrêtée par la police aux Emirats Arabes Unis.

Maroc : elle tue son mari pour pouvoir rester avec son amant

Une femme a été interpellée au douar Zemamra, dans la province de Berrechid pour avoir tué son époux. Elle voulait se débarrasser de lui pour pouvoir rester avec son amant.

Québec : un musulman condamné pour avoir refusé d’accorder le divorce religieux à son ex-compagne

La Cour supérieure du Québec a condamné un musulman à verser des milliers de dollars en dommages à son ex-épouse à qui elle a refusé d’accorder le divorce religieux.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.