Deux femmes politiques hollandaises interdites d’aller dans le Rif

13 avril 2018 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les autorités marocaines ont interdit à l’eurodéputée socialiste hollandaise Kati Piri et l’ex-ministre du développement Lilianne Ploumen de se rendre dans le Rif pour « une mission d’enquête ».

Citées par l’agence EFE, les autorités néerlandaises expliquent que les deux femmes politiques n’ont pas eu l’autorisation d’aller à Al Hoceima pour rendre visite à des familles dont des proches sont incarcérés suite aux manifestations dans la région.

« Notre visite a été annoncée il y a deux mois. Mais c’est seulement hier qu’on nous a informées que nous ne pouvions pas continuer cette partie de notre programme », déplorent-elles, ajoutant qu’on leur avait promis qu’elles pouvaient revenir « ultérieurement ».

Les deux femmes se trouvaient lundi dernier à Casablanca où elles ont assisté au procès des membres du Hirak. Elles ont également pu s’entretenir avec des avocats et des familles de détenus.

Une réunion avec le ministre de la Justice Mohamed Aujjar ainsi que le président du parquet général Mohamed Abdennabaoui a également eu lieu.

Selon EFE, qui cite Amnesty International, 410 personnes ont eu affaire à la justice, dont Nasser Zefzafi, pour leur participation au mouvement de protestation dans le Rif.

Sujets associés : Mohamed Aujjar - Amnesty international (AI) - Nasser Zefzafi - Hirak - Manifestations à Al hoceima - Mohamed Abdennabaoui

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Mohamed Aujjar

Amnesty international (AI)

Amnesty International dénonce « la stigmatisation des musulmans » en France

Dans une tribune, Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty Internationalalerte sur "la stigmatisation des musulmans" en France et appelle à protéger les droits humains.

La réplique d’Amnesty jugé irrecevable par le Maroc

Sommé par le chef du gouvernement à fournir les preuves de ses allégations, Amnesty International peine à se justifier. Ses récentes déclarations servies en guise de justification n’ont également pas convaincu l’Exécutif, qui est toujours en attente" de sa...

Affaire Pegasus : la France va examiner les plaintes déposées par le Maroc

La justice française a décidé de donner suite aux plaintes pour diffamation, déposées par le Maroc contre notamment Forbidden Stories, Le Monde, Radio France, Mediapart et Amnesty International qui l’ont accusé d’avoir utilisé le logiciel israélien Pegasus à...

Pegasus : « les attaques contre le Maroc visent sa stabilité » selon El Othmani

Le chef du gouvernement marocain s’est prononcé sur l’affaire Pegasus au cours d’une émission télévisée. El Othmani a dénoncé les organisations Forbidden Stories, Amnesty International et le consortium de médias éditeur de l’étude polémique sur le logiciel...

Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

Le Maroc a utilisé le logiciel Pegasus pour espionner des journalistes marocains, algériens et français. C’est ce que révèle une enquête menée par le Forbidden Stories et ses partenaires, dont Amnesty...

Nasser Zefzafi

Hirak du Rif : la Cour de cassation rend sa décision définitive

A moins d’une solution politique, Nasser Zefzafi purgera les 20 ans de prison ferme prononcés par la chambre criminelle le 28 juin 2018 et confirmés par la Cour d’appel de Casablanca en avril 2019. Vendredi dernier, la Cour de cassation de Rabat a...

Nasser Zefzafi hospitalisé

Condamné fin mai 2017 à 20 ans de prison pour « complot et atteinte à la sécurité de l’État » et autres motifs, Nasser Zefzafi, leader du mouvement du Rif (Hirak) a été hospitalisé. Il fait une hypoglycémie suite à une grève de la faim qu’il observe depuis...

Deux séparatistes rifains arrachent le drapeau marocain à l’ambassade du Maroc à Berlin

Deux séparatistes rifains ont tenté de profaner, samedi 24 avril, le drapeau marocain à l’ambassade du Maroc à Berlin avant d’être mis en déroute. Cette tentative a eu lieu au lendemain de la décision de Nasser Zefzafi, leader du mouvement du Hirak du Rif de...

Nasser Zefzafi quitte la prison pour la première fois

Condamné en 2019 à 20 ans de réclusion ferme, le militant rifain, Nasser Zefzafi, a quitté pour la première fois, vendredi, la prison Tanger 2. Le leader du Hirak du rif a été autorisé à rendre visite à sa mère, atteinte d’un cancer à un stade...

Nasser Zefzafi entame une nouvelle grève de la faim

Nasser Zefzafi et son co-détenu ont informé la direction de la prison locale de Tanger 2 de leur décision d’observer une grève de la faim. Cette information émane de la Délégation générale à l’administration des établissements pénitentiaires et à la réinsertion...

Hirak - Manifestations à Al hoceima

Nabila Mounib ressort le projet d’amnistie pour les détenus du Hirak

La députée du Parti Socialiste Unifié (PSU), Nabila Mounib, remet sur la table du parlement, la proposition de loi pour accorder l’amnistie générale aux détenus du Hirak.

Les avocats des détenus du Hirak dénoncent l’exclusion de leurs clients de la grâce royale

Dans une correspondance adressée au ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader, les membres du comité de défense des détenus du Hirak du Rif, le bâtonnier Abderrahim Jamai et les avocats Abdelaziz Nouidi, Asmaa El Ouadii et Mohamed Aghnaj se sont...

Hirak du Rif : la Cour de cassation rend sa décision définitive

A moins d’une solution politique, Nasser Zefzafi purgera les 20 ans de prison ferme prononcés par la chambre criminelle le 28 juin 2018 et confirmés par la Cour d’appel de Casablanca en avril 2019. Vendredi dernier, la Cour de cassation de Rabat a...

Quatre nouveaux détenus du Hirak du Rif décident d’observer une grève de la faim

Après Nasser Zefzafi et son co-détenu, c’est au tour de quatre nouveaux détenus du Hirak du Rif d’entamer une grève de la faim. Ahmed Zefzafi, père du leader du Hirak rifain, a fait cette annonce sur sa page...

La justice espagnole ordonne l’expulsion de militants du Hirak

Jamal Mohamed Mouna et Jawhari, deux militants issus du Hirak du Rif poursuivis par le Maroc, ont embarqué il y a quelques jours à bord d’un bateau de fortune pour rejoindre le Sud de l’Espagne. Le tribunal de Motril a ordonné leur...

Mohamed Abdennabaoui

Maroc : fin des regroupements familiaux dans les tribunaux

Les nombreuses plaintes enregistrées sur les relations de parenté dans les tribunaux ont trouvé une oreille attentive. Le président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Abdennabaoui, a suspendu les regroupements familiaux dans les...

Le Maroc s’attaque à l’enrichissement illicite de certains magistrats

Le patrimoine des magistrats sera désormais passé à la loupe. C’est entre autres, la mission que s’est assignée Mohamed Abdennabaoui, premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir...