El Hajeb veut se débarrasser de sa supposée réputation

7 octobre 2019 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le film "Volubilis" de Faouzi Bensaidi provoque colère et récriminations depuis qu’il a été diffusé sur 2M. Dans le groupe des mécontents, on retrouve de nombreuses associations de la ville d’El Hajeb. Selon elles, le cinéaste primé à plusieurs festivals de cinéma, peint la ville en des termes peu élogieux.

La portion de phrase du film "Volubilis" qui fâche bien de personnes dont le député du Parti de la Justice et du développement (PJD), Khalid El Boukarai, se résume à, « Où voulez-vous qu’il soit ? Il doit avoir du bon temps à El Hajeb ».

Pour beaucoup, c’est une offense, et « un stéréotype blessant » pour les habitants de cette ville. Le député, selon article.19, aurait même adressé une question au Ministre de la Culture et de la communication à propos de ce film qui, selon lui, « nuit à l’image de la ville d’El Hajeb » et comporterait « un langage vulgaire qui porte une atteinte grave » à la ville d’El Hajeb et à ses habitants.

Selon lui, ceux-ci ont souffert pendant des décennies d’un « stéréotype » dont ils se sont débarrassés, mais dont la chaîne 2M a tenu à « remuer le couteau dans la plaie ».

Pourtant ’’Volubilis’’, selon le journal, raconte une histoire d’amour impossible d’un jeune couple de classe populaire dans une société marocaine inégalitaire : Abdelkader est vigile dans un centre commercial et Malika est employée de maison. Malgré les problèmes d’argent et, sans pouvoir s’installer ensemble, ils décident de se marier.

Sur le site Avaaz circule une pétition qui exhorte le Ministère de la Culture et de la communication et le Centre cinématographique marocain à prendre des mesures contre le réalisateur et scénariste, Faouzi Bensaidi, et contre 2M pour avoir diffusé le film.

Le Forum Tusna pour la Culture et le dialogue est aussi entré dans la danse ; il dénonce le cinéaste qui a collé l’image de la prostitution à une ville qui a un passé honorable.

Pour l’heure, il est difficile de connaître l’avis du cinéaste sur ces différentes dénonciations. Faouzi Bensaidi serait injoignable, affirme le média.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Cinéma - Faouzi Bensaïdi - Prostitution Maroc - El Hajeb - Vidéos

Ces articles devraient vous intéresser :

"Terminal" : Jamel Debbouze et Ramzy Bedia réunis 25 ans après "H"

Canal+ a dévoilé la date de sortie de « Terminal – Bienvenue à l’aéroport », la sitcom produite, écrite, réalisée et interprétée par Jamel Debbouze. Une nouvelle collaboration entre la chaîne cryptée et l’humoriste franco-marocain 25 ans après la série...

Jamel Debbouze très fier de sa maman

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a fait une déclaration d’amour à sa maman, qui fait une apparition à ses côtés dans son nouveau film « Le Nouveau Jouet ».

Gladiator 2 en tournage au Maroc dévoile son casting

Le casting de Gladiator 2 qui sera bientôt en tournage à Ouarzazate, au Maroc et dont la sortie est prévue le 22 novembre 2024, vient d’être dévoilé.

Netflix baisse ses prix au Maroc

Netflix a décidé de se rapprocher davantage de son public marocain en proposant aux nouveaux abonnés des forfaits légèrement à la baisse, actifs depuis le 21 février.

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Des milliers de Marocains privés d’IPTV

Des milliers de Marocains amateurs de films, de séries et de télévision par Internet (IPTV) ont été récemment touchés par une action des forces de l’ordre européennes. Europol et le Service néerlandais d’informations et d’enquêtes fiscales (FIOD) ont...

Les premières images de Gladiator 2, en partie tourné au Maroc

Paramount a dévoilé hier soir les premières images de « Gladiator 2 » lors du salon CinemaCon de Las Vegas. Des images, en partie tournées au Maroc, promettent un spectacle encore plus grandiose et sanglant que le premier opus, sorti en 2000.

Décès de l’acteur et réalisateur marocain Mohamed Atifi

Le monde du cinéma marocain est en deuil. L’acteur et réalisateur Mohamed Atifi est décédé jeudi soir des suites d’une longue maladie.

Tarek Boudali : l’accident sur un tournage qui aurait pu lui coûter la vie

L’acteur franco-marocain Tarek Boudali se confie sur le tournage de son nouveau film intitulé 3 Jours max, au cours duquel il s’est gravement blessé.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.