Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

5 novembre 2022 - 15h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

Lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de l’examen des indicateurs économiques du Maroc, le responsable a salué la résilience de l’économie marocaine, dans un contexte de forte inflation et de chocs économiques mondiaux, assurant que les discussions se poursuivent pour voir s’il est possible de remplacer la LPL par une nouvelle ligne de financement.

A lire : Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

« Nous avons commencé les discussions avec le Maroc autour de la possibilité d’accéder à une nouvelle ligne de précaution, il y a 4 à 5 mois. Nous avons tenu plusieurs missions pour finaliser et conclure les discussions à ce sujet et pour voir également la possibilité de remplacer la LPL par une nouvelle ligne de financement », a-t-il déclaré.

S’agissant du projet d’élargissement de la bande de fluctuation du dirham, le FMI estime qu’il faut attendre que l’ensemble des conditions soient réunies avant de poursuivre la réforme du change. Cette réforme est salutaire, mais le passage à l’étape suivante doit se faire dans un bon timing, a-t-il conseillé.

A lire : Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc

Par ailleurs, l’institution financière a salué la politique monétaire adoptée jusque-là par le Maroc. S’alignant sur les conclusions de Bank Al-Maghrib, le FMI a indiqué que l’impact sur la croissance de la hausse du taux directeur de 50 Pbs, en septembre est limité. Selon Roberto Cardarelli, la croissance du PIB devrait s’établir à environ 1,25% en 2022 et le déficit du compte courant devrait se creuser pour atteindre environ 4,25% du PIB.

Sujets associés : FMI - Bank Al-Maghrib (BAM) - Crise économique

Aller plus loin

Le FMI revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu ses prévisions de croissance du Maroc pour cette année à 1,1 %, en forte baisse par rapport à l’estimation précédente de 3 %.

Le FMI confirme un prêt pour le Maroc

Le Maroc bénéficiera d’un prêt de 1,3 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI) pour soutenir sa transition écologique et renforcer sa résilience face aux...

FMI et Banque mondiale : Un soutien de poids au Maroc après le séisme

Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) ont pris lundi une décision concernant la tenue de leurs assemblées annuelles prévues en octobre, à Marrakech.

Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

Face à la détérioration de sa position extérieure, le Maroc sollicitera le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses réserves de change, selon Fitch...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham baisse encore face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,62% vis-à-vis du dollar américain et s’est dépréciée de 1,04% face à l’euro durant la période allant du 20 au 26 octobre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Chute du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,14 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 14 au 20 juillet. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,72 % face à l’euro et de 0,13 % vis-à-vis du dollar américain, durant la période allant du 13 au 19 octobre 2022, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham repart à la hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 2,66 % face à l’euro et de 0,65 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 30 juin au 06 juillet. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine est dépréciée de 0,25 % face à l’euro et de 0,45 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 9 au 15 février 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Pourquoi le dirham se déprécie depuis quelques mois

Le wali de Bank Al Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri a apporté des éclairages sur la dépréciation du dirham depuis quelques mois.

Maroc : les nouveaux billets et pièces de monnaie dévoilés

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie émis par Bank Al-Maghrib (BAM) sont entrés en circulation ce vendredi 24 novembre 2023.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.