Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

6 novembre 2022 - 07h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de Bank Al-Maghrib.

Selon le document publié, cette note est attribuable au ralentissement de la croissance du fait de la sécheresse sévère que traverse le pays. Ainsi, Fitch s’attend à une croissance de 1,1% du PIB cette année.

Toutefois, relève l’agence, un redressement est attendu l’an prochain, avec une croissance de 2,8%, portée par la reprise de l’agriculture, avant de passer à 3,2% en 2024, reflétant la détente des prix de l’alimentation et de l’énergie et le rebond des secteurs industriel et du tourisme.

A lire : Fitch revoit la croissance marocaine à la baisse en 2022

S’agissant de l’inflation, l’agence prévoit une moyenne à 6,2% cette année, avant de tomber à 2,2% en 2024, à mesure que les pressions sur les marchés mondiaux des matières premières s’atténuent.

Quant au déficit budgétaire, le document table sur 5% du PIB en 2023, contrairement à ce qui prévu (4,5%) par le gouvernement dans le PLF 2023. « La croissance des revenus ralentissant en raison de la normalisation des prix du phosphate et de la décélération des activités industrielles et touristiques », souligne Fitch, ajoutant que cette année le déficit budgétaire du Maroc sera de 5,2% du PIB.

Sujets associés : Croissance économique - Bank Al-Maghrib (BAM) - PIB - Déficit

Aller plus loin

Fitch revoit la croissance marocaine à la baisse en 2022

La croissance du PIB du Maroc devrait s’établir à 3,2 % en 2022, au lieu d’une prévision initiale de 3,4 %, selon le département recherche de l’agence de notation Fitch...

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de...

Maroc : déficit budgétaire de 5,9 % du PIB en 2022

Le PLF 2022 table sur un déficit budgétaire de près de 72,6 milliards de dirhams (MMDH), soit 5,9 % du produit intérieur brut (PIB).

Fitch Ratings maintient la note du Maroc avec des perspectives stables

L’agence américaine Fitch Ratings a confirmé la note de défaut d’émetteur en devises étrangères à long terme du Maroc à BB+ avec perspectives stables.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,54% vis-à-vis de l’euro et de 0,27% face au dollar américain, durant la semaine allant du 06 au 12 juillet courant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham poursuit sa baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,54 % face à l’euro et s’est appréciée de 1,18 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 16 au 22 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham marocain perd de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié durant la semaine du 27 juillet au 02 août, perdant 1,6 % face au dollar et 0,66 % contre l’euro, selon le bulletin hebdomadaire de Bank Al-Maghrib (BAM).

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Le dirham se reprend face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,19 % face à l’euro et s’est dépréciée de 1,16 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 17 au 24 août 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Chute du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 3,86 % face à l’euro et de 2,67 % vis-à-vis du dollar américain, au quatrième trimestre de l’année 2022. C’est ce que précise Bank Al-Maghrib (BAM) dans un récent rapport sur la politique monétaire.

Le dirham baisse face à l’euro et au dollar

La valeur du dirham a baissé de 1,04 % face à l’euro et de 1,75 % vis-à-vis du dollar entre les mois de septembre et d’octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham en légère baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,42 % face à l’euro et s’est appréciée de 1,09 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 8 au 14 décembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,43 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,29 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 09 au 15 mars 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham baisse face à l’Euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,69% vis-à-vis du dollar américain et s’est dépréciée de 0,14% face à l’euro, durant la semaine allant du 08 au 14 juin courant, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib (BAM).