Fitch revoit la croissance marocaine à la baisse en 2022

17 janvier 2022 - 06h00 - Ecrit par : G.A

La croissance du PIB du Maroc devrait s’établir à 3,2 % en 2022, au lieu d’une prévision initiale de 3,4 %, selon le département recherche de l’agence de notation Fitch Solutions. En cause, les mesures restrictives prises par le gouvernement marocain pour lutter contre la multiplication des cas de contamination au variant Omicron.

Après avoir connu un rebond de plus de 6 % de croissance en 2021, l’économie marocaine connaîtra cette année un ralentissement, selon l’agence new-yorkaise Fitch Solutions, dans une note récente consacrée aux prévisions économiques concernant le Maroc. Le Royaume fait les frais des mesures prises pour faire face au variant Omicron. « Du 1ᵉʳ décembre au 31 janvier, le gouvernement a fermé les frontières aux voyages internationaux, et limité la capacité des espaces clos, ce qui nuira à la consommation des ménages et à la reprise de l’industrie du tourisme qui représente environ 15 % du PIB du Maroc », observent les auteurs de cette note.

À lire : De bonnes perspectives pour l’économie marocaine en 2022

Toutefois, l’agence souligne que certains aspects comme le soutien gouvernemental caractérisé par une politique budgétaire « favorable » pour stimuler la consommation privée « restera le principal moteur de la croissance en 2022 ». Il s’agit, entre autres, du programme « Awrach », lancé par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et auquel un montant de 2,25 milliards de dirhams a été attribué. Ce programme vise la création de 250 000 emplois directs sur des chantiers temporaires, au cours de cette année 2022 ainsi qu’en 2023.

À lire : L’économie marocaine se redresse

Quant au programme « Forsa », il consacrera 1,25 milliard de dirhams à l’expansion des TPME. « Ces initiatives entraîneront une hausse soutenue des embauches, avec des effets d’entraînement positifs sur les dépenses des ménages ». Autre point soulevé par l’agence, c’est le soutien à l’investissement. En triplant sa dotation au Fonds Mohammed VI pour l’investissement, de 15 milliards de dirhams à 45 milliards de dirhams, « le gouvernement continuera à émettre de la dette pour financer le développement de projets à forte intensité capitalistique, comme le port de Dakhla dont le coût est estimé à 13 milliards de dirhams ».

À lire : Economie marocaine : une croissance de 4,9 % à la fin de l’année 2021

L’économie marocaine devrait également compter sur la forte demande étrangère des produits fabriqués au Maroc. « Alors que nous prévoyons une croissance soutenue des importations au cours des prochains mois, tirée par les importations de capitaux et une forte demande intérieure, celle-ci sera compensée par une croissance plus forte des exportations », prévoit Fitch.

Fitch Solutions souligne que rien n’est figé. Tout peut changer avec certains indicateurs. « Une bonne pluviométrie lors des prochains mois pourrait même permettre au Maroc d’assister à une autre saison de récolte fertile en 2022 après celle de 2021 ». Mais il faudra toujours compter avec l’incertitude autour de l’évolution du variant Omicron qui pourrait conduire au renforcement sur une longue durée des mesures restrictives. « Un tel scénario pénaliserait à la fois la consommation intérieure et la reprise du tourisme. Dans ce cas, la croissance du PIB au Maroc passera sous la barre des 3 % », prévient l’agence.

Tags : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Croissance économique - Exportations - Développement

Aller plus loin

L’économie marocaine rebondit de 15,2 % au deuxième trimestre

L’économie marocaine poursuit son redressement entamé déjà depuis quelques mois. Au deuxième semestre de cette année, la croissance a atteint 15,2 %. Un bond considérable en...

L’informel, l’autre fléau qui gangrène l’économie marocaine

L’évolution inquiétante de l’informel sur le marché marocain préoccupe le Haut commissariat au plan (HCP) qui a présenté le 2 mars une étude sur les causes et conséquences de ce fléau...

Economie marocaine : une croissance de 4,9 % à la fin de l’année 2021

Malgré les effets de la crise sanitaire liée à l’apparition du variant Omicron, l’économie marocaine est restée solide. Au quatrième trimestre de l’année 2021, la croissance a atteint...

Coronavirus : l’économie marocaine a mieux résisté que ses voisins

Frappée de plein fouet par la crise sanitaire mondiale, l’économie marocaine a résisté en raison des mesures fortes édictées par le gouvernement. Elle a été moins impactée dans la...

Nous vous recommandons

Le Maroc n’a pas interdit les déplacements de et vers certaines villes

Saâdeddine El Othmani, chef du gouvernement a apporté un démenti formel aux informations faisant état d’une interdiction d’accès à certaines villes du royaume à cause de la pandémie de Covid-19.

Lourde peine de prison pour Omar Radi

La Cour d’appel de Casablanca a condamné ce lundi 19 juillet, le journaliste Omar Radi à 6 ans de prison. Une mauvaise nouvelle pour les associations de défense des droits de l’Homme, qui ont tout le temps appelé à sa libération, dénonçant un procès...

Casablanca : le DG de Casa Events convoqué par la Maire

Le Directeur général de la société de développement local « Casablanca Events et Animation », en charge de la gestion du complexe Mohammed V de Casablanca a été convoqué en urgence par Nabila Rmili, Maire de...

Les bazaristes de la place Jamaâ El-Fna en colère

En rénovation depuis deux ans, la place Jamaâ El-Fna est toujours en chantier, suscitant la colère des bazaristes qui n’en peuvent plus de voir leurs boutiques fermées.

MRE : vers le lancement d’une ligne maritime Huelva-Casablanca

Le port de Huelva projette d’ouvrir une ligne avec Casablanca. Elle sera destinée exclusivement au transport de marchandises pendant une bonne partie de l’année, mais pourrait également assurer le transport de passagers pendant l’été, comme elle le fait...

Les bouteilles de gaz marocaines font des dégâts à Sebta

Les pompiers de Ceuta continuent d’alerter sur les risques d’explosion des bonbonnes de gaz marocaines, abandonnées dans les rues, les décharges clandestines et les conteneurs de la ville depuis la fermeture des frontières pour raison de crise...

Les Canaries sont préparées à « toute menace » venant du Maroc

L’armée de l’air des Îles Canaries considère la tension entre l’Espagne et le Maroc comme « politique » et « ne la voit pas comme une menace », a déclaré Fernando Torres San José, le chef d’État-major général du Commandement aérien des îles Canaries...

Les réserves d’or du Maroc occupent la 5ᵉ place en Afrique

Les réserves d’or marocaines sont estimées à 22,12 tonnes métriques, selon la base de données allemande Statistica.

Pays-Bas : 2000 kilos de cocaïne saisie, un Marocain arrêté

La police néerlandaise a intercepté 2000 kilos de cocaïne lors d’une intervention dans un hangar à Voorschoten, à Amsterdam, le 8 décembre dernier. Cinq personnes ont été arrêtées, dont un Marocain âgé de 21...

Coupe arabe : l’Algérie cherche-t-elle à éviter le Maroc ?

L’Algérie et l’Égypte disputeront leur prochain match de la Coupe arabe 2021 mardi 7 décembre, à Doha. La sélection algérienne veut coûte que coûte gagner pour terminer premier du groupe D afin d’éviter de croiser le fer avec le Maroc en quarts de...