L’économie marocaine mise à rude épreuve à cause des restrictions en Europe

24 janvier 2021 - 17h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc se retrouve dans une posture délicate sur le plan économique à cause des restrictions imposées par l’Europe suite à l’apparition des nouveaux variants du virus. Entre confinements et campagne de vaccination, le rebond économique n’est visiblement pas pour 2021.

« Le durcissement des mesures sanitaires pourrait freiner le rebond économique au premier trimestre 2021 voire causer une récession dans les pays les plus touchés. L’impact économique final dépendra de la longueur de ces mesures sanitaires et des soutiens budgétaires des États aux secteurs durablement affectés par la crise de la Covid-19. Dans la zone Euro, après un recul du PIB historique de – 7,5 % en 2020, nous attendons une reprise économique de l’ordre de 4,6 % en 2021 et de 3,8 % en 2022 », explique au journal Finances News Hebdo Selin Ozyurt, économiste senior, responsable de la région Afrique au sein de Euler-Hermes.

Le recul de l’activité de l’Europe, principal partenaire économique du Maroc, va produire un impact négatif sur l’économie du royaume durement touchée par la crise sanitaire. « Le secteur du tourisme continuera d’accuser les plus grosses pertes d’exploitation liées aux nouvelles restrictions et contrôles aux frontières. Par ailleurs, les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique ainsi que du textile vont continuer de souffrir de la faiblesse de la demande européenne », commente M. Ozyurt. « Au Maroc, nous projetons un recul historique du PIB de – 7,2 % en 2020, qui sera suivi d’un rebond économique de 4,3 % en 2021 », a-t-il ajouté.

Selon lui, ce n’est qu’en 2022 que le Maroc pourra retrouver le niveau d’activité économique d’avant la crise. « La reprise d’activité à la première moitié de 2021 sera certainement plus modérée que prévu initialement tant que les restrictions sanitaires liées à la deuxième vague de l’épidémie continueront de peser sur l’économie », a souligné l’expert, notant que la crise de la Covid-19 a mis les équilibres macroéconomiques internes et externes de l’économie marocaine à rude épreuve.

Sujets associés : Union européenne - Développement

Aller plus loin

Le FMI encourage les efforts du Maroc pour une reprise économique

Le chef de mission du Fonds monétaire international en charge du Maroc, Roberto Cardarelli, a participé récemment à un webinaire du PCNS. Entre autres sujets abordés au cours de...

La crise sanitaire aura de graves répercussions sur l’économie marocaine

Le Fonds Monétaire International (FMI), vient de publier au titre de l’article IV de ses statuts, le rapport lié aux consultations de 2020 au Maroc. Ces consultations sont...

Coronavirus : de grosses pertes pour l’économie marocaine

Le coronavirus a produit un impact négatif sur l’économie marocaine avec comme conséquence une perte d’environ 70 milliards de dirhams. C’est du moins ce qu’a affirmé Abdellatif...

Fitch revoit la croissance marocaine à la baisse en 2022

La croissance du PIB du Maroc devrait s’établir à 3,2 % en 2022, au lieu d’une prévision initiale de 3,4 %, selon le département recherche de l’agence de notation Fitch...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Jack Lang encense le roi Mohammed VI

Jack Lang, directeur de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, a manifesté de nouveau, son admiration pour le roi Mohammed VI pour son engagement au profit de l’édification d’un Maroc fort et avancé dans beaucoup de domaines. Pour l’éternel ministre...

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Mohammed VI : ses succès et ses défis

Le roi Mohammed VI a fêté en août ses 60 ans et ses 24 ans de règne. Son fils Moulay Hassan, prince héritier, soufflait quelques mois plus tôt, le 8 mai, ses 20 bougies. À un an de ses 21 ans, âge requis pour être roi, les inquiétudes quant à la santé...

De belles perspectives pour la production marocaine d’huile d’olive

La Commission européenne est optimiste pour la production marocaine d’huile d’olive, avec une forte augmentation cette année.

L’Union Européenne brise le tabou des droits humains au Maroc

Le Parlement Européen tiendra la semaine prochaine une séance plénière pour discuter des droits humains au Maroc, une première en 25 ans. Cette décision a été prise suite au scandale de corruption « MoroccoGate » qui a touché l’institution européenne,...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...