Le Maroc veut privilégier la production locale pour sauver l’économie nationale

6 novembre 2020 - 14h00 - Economie - Ecrit par : I.L

Le Maroc vient de prendre une décision historique pour relancer son économie, fortement impactée par le coronavirus. Il remplace 40 milliards de dirhams d’importations par la production locale.

Devant la chambre des conseillers, le chef du gouvernement Saâeddine El Othmani a exposé les mesures élaborées par le gouvernement pour réduire l’impact de la crise sur l’économie nationale. Dans sa présentation, le chef de l’Exécutif a précisé que son gouvernement compte poursuivre l’effort consenti sur le volet de l’investissement public malgré la réduction des ressources de l’Etat, estimée à 40 milliards de DH. Aussi a-t-il rappelé que plus de 74 000 entreprises ont bénéficié d’un financement avec une garantie de l’État.

Le chef de l’Exécutif a rappelé la réforme majeure du gouvernement pour soutenir la production nationale : « 40 milliards de dirhams d’importations ont été remplacés par la production locale, en plus de la création d’une banque de projets pour les entreprises souhaitant produire un certain nombre de produits dont l’importation était prévue », a annoncé le chef du gouvernement.

Pour Saâeddine El Othmani, le gouvernement a milité pour l’accélération de la transformation numérique, un chantier très important dans le domaine de l’éducation, des services publics et de l’accompagnement de l’économie nationale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations

Aller plus loin

Au Maroc, la préférence nationale est mise à l’épreuve

Alors que les autorités marocaines ont stimulé la fabrication locale de produits sanitaires pour répondre aux besoins de la population, les mêmes produits sont importés et...

Les Marocains, premiers consommateurs de la datte tunisienne

Avec 33.000 tonnes durant la saison allant du 1er octobre 2018 au 30 septembre dernier, selon des données publiées par le Ministère tunisien de l’Agriculture, des ressources...

L’économie marocaine mise à rude épreuve à cause des restrictions en Europe

Le Maroc se retrouve dans une posture délicate sur le plan économique à cause des restrictions imposées par l’Europe suite à l’apparition des nouveaux variants du virus. Entre...

Maroc : les droits de douane sur le blé passent de 135% à 35%

Un projet de décret a été pris en Conseil de Gouvernement et vise à revoir à la baisse le droit d’importation du blé tendre et de ses dérivés.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Maroc : une taxe fait exploser le prix des téléphones

La commission des Finances à la Chambre des conseillers a revu à la baisse le droit d’importation appliqué aux smartphones. Ce qui semble être une bonne nouvelle s’avère très désavantageux pour les distributeurs locaux et les consommateurs.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Maroc : suspension des droits à l’importation des bovins domestiques

Le gouvernement marocain a adopté mercredi dernier, un projet de décret portant sur la suppression des droits de douane sur les achats de bovins domestiques d’un poids minimal de 550 kg.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.