L’économie marocaine devrait se rétablir dès 2022

24 juillet 2020 - 19h30 - Economie - Ecrit par : G.A

L’économie marocaine traverse l’une des crises les plus éprouvantes de son histoire, et va devoir s’engager dans un processus de remise en marche qui prendra de nombreux mois. Ce sont là, les propos tenus mercredi par le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, lors de la présentation du cadre général d’élaboration du PLF 2021 devant les parlementaires.

Après avoir fait adopter le projet de loi de Finances rectificative 2020 à la majorité, Mohammed Benchaâboun espère avoir le même engouement autour du cadre général d’élaboration du projet de loi de Finances 2021. Au cours de sa présentation, le ministre est revenu sur les principaux indicateurs enregistrés pendant cette crise, en indiquant que les recettes fiscales ont connu une baisse énorme qui devrait se poursuivre encore quelques mois. Il a également fait part d’une accélération «  des crédits bancaires, due à une augmentation des crédits accordés aux sociétés non financières  ».

Mais il a assuré que «  l’économie nationale commencera sa reprise pendant ce deuxième semestre de l’année. Elle devrait complètement se rétablir au courant de l’année 2022, comme les autres économies mondiales  ». En ce qui concerne les échanges extérieurs, Mohammed Benchaâboun a souligné que «  le déficit commercial a enregistré une baisse de 13%  » pendant le premier semestre de l’année en cours. Quant aux recettes voyages, elles devraient reculer de «  près de 29 % après de bons résultats enregistrés durant les deux premiers mois de l’année  », précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Crise économique - Ministère de l’Economie et des Finances - Parlement marocain - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc perd son «  investment grade  » à cause du covid-19

Le Maroc a été rétrogradé en matière de qualité d’investissement par l’agence internationale de notation Fitch. La note du Royaume est passée de BBB- à BB+ .

Maroc : la croissance économique revue à la hausse en 2021

L’économie marocaine devrait connaître une croissance de 5,2 % cette année, selon les données diffusées par le Comité de veille économique (CVE).

Coronavirus : de grosses pertes pour l’économie marocaine

Le coronavirus a produit un impact négatif sur l’économie marocaine avec comme conséquence une perte d’environ 70 milliards de dirhams. C’est du moins ce qu’a affirmé Abdellatif...

Maroc : le gouvernement table sur une croissance de 3,2 %

Dans une note de cadrage, le chef du gouvernement Sâad Dine El Othmani a fixé comme objectif en 2022, un taux de croissance de 3,2 %. Le PLF dévoilé se reposera sur l’hypothèse...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : le gouvernement prévoit une aide au logement

Le gouvernement prévoit dans le budget 2023 la mise en place d’une aide pour le soutien au logement au profit des acquéreurs éligibles.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Maroc : un retour imminent sur le marché financier international ?

Depuis mars 2023, le Maroc n’a plus fait d’incursion sur le marché financier régional. Nadia Fettah, ministre de l’Économie et des Finances, évoque l’éventualité de son retour sur ce marché.

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.