Maroc : le FMI annonce une croissance à 4,5% en 2021

6 novembre 2020 - 01h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Le Maroc pourra renouer avec la croissance en 2021, au fur et à mesure que l’impact du Covid-19 sur les secteurs vitaux de l’économie s’estompe. C’est ce qu’a déclaré Roberto Cardarelli, le chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI), chargé du Maroc.

Roberto Cardarelli qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse consacrée à la présentation des conclusions de ses consultations avec les autorités marocaines, au titre de l’article IV du FMI, a indiqué qu’en 2020, le PIB- devrait se contracter autour d’une fourchette de 6 à 7%, en fonction de l’évolution de la pandémie du Covid-19, et le taux de chômage devrait fortement augmenter.

Le représentant du FMI a fait observer que «  les déficits budgétaire et extérieur devraient se creuser, du fait de la baisse des recettes fiscales et le recul des recettes en devises tirées du tourisme, respectivement  », ajoutant que la résilience des transferts des Marocains résidant à l’étranger et la baisse des importations ont limité les besoins de financement extérieur du Maroc.

Selon les conclusions de Roberto Cardarelli, les réserves internationales restent largement supérieures à leur niveau de l’an dernier, notamment grâce au tirage au titre de la ligne de précaution et de liquidité du FMI en avril dernier (communiqués de presse No. 20/138) et à l’intensification des efforts de mobilisation des financements extérieurs.

Par ailleurs, M. Cardarelli a précisé le rôle fondamental joué par «  les généreuses contributions des secteurs public et privé au Fonds spécial de la Gestion de la pandémie  ». Ces contributions ont surtout permis le financement des mesures qui ont soutenu la demande intérieure et les groupes les plus vulnérables de la population. Toute chose qui permettrait «  un processus de rééquilibrage budgétaire graduel, progressif et qui devrait être entrepris lorsque la reprise économique sera solide  », a-t-il conclu.

Sujets associés : FMI - PIB - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le FMI encourage les efforts du Maroc pour une reprise économique

Le chef de mission du Fonds monétaire international en charge du Maroc, Roberto Cardarelli, a participé récemment à un webinaire du PCNS. Entre autres sujets abordés au cours de...

Le FMI est pessimiste pour la croissance marocaine

Alors que toutes les projections de croissance de l’économie marocaine pour l’année 2020 s’accordent sur des perspectives assez optimistes, le Fonds monétaire international...

Le Maroc va à nouveau faire appel au FMI

Le Maroc négociera, dans les tout prochains jours, une nouvelle ligne de précaution et de liquidité auprès du Fonds monétaire international (FMI).

Le Maroc pourrait atteindre une croissance de 2,8%, selon le FMI

La croissance économique du Maroc s’établirait à 2,8% en 2019, selon une mission du Fonds monétaire international (FMI) axée sur la deuxième revue de l’accord au titre de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

Face à la détérioration de sa position extérieure, le Maroc sollicitera le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses réserves de change, selon Fitch Solutions.

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Maroc : forte hausse de la dette publique

En 2021, l’encours de la dette publique a connu une augmentation de 117 milliards, s’établissant à 1180 milliards de dirhams (MMDH), ce qui représente un ratio au Produit intérieur brut (PIB) de 88,9%.

Croissance : le Maroc surpasse l’Algérie et la Tunisie

Après « une douloureuse récession du secteur agricole victime d’une sécheresse historique », le Maroc devrait avoir une croissance économique de 3,2 % cette année, contre +1,3 % l’année dernière, et légèrement au-dessus de la moyenne (3 %) de la région...

Maroc : les recettes touristiques en hausse par rapport à 2021

La reprise de l’activité touristique observée depuis l’ouverture des frontières se confirme au Maroc. À fin mai, les recettes ont atteint 20 milliards de dirhams, en hausse de 173 % par rapport à 2021.

Le FMI va accorder un important prêt au Maroc

Le Fonds monétaire international (FMI) s’apprête à débloquer, à partir du nouveau fonds fiduciaire pour la résilience et la durabilité, un énorme prêt au Maroc, afin de renforcer la résistance du pays aux catastrophes liées au climat.