Le sport, pilier de l’économie marocaine

22 décembre 2023 - 23h30 - Sport - Ecrit par : S.A

Au Maroc, le sport est un secteur d’activité très rentable et qui contribue significativement au PIB.

Au Maroc, la marche vers le développement du sport se poursuit. Dans un article intitulé « Et si l’avenir du Maroc passait par le sport ?, publié par Le Figaro Mathieu Sauvajot, titulaire d’un Master de la Sorbonne, spécialisé dans les questions relatives à l’Amérique latine, par ailleurs rédacteur auprès de l’Observatoire du Sport Business, fait remarquer que «  le tissu social et représente un puissant levier de cohésion sociale, un instrument éducatif, un vecteur de fierté nationale et, surtout, un pilier essentiel de l’économie locale ». Pour étayer son argumentation, il évoque la création de la FMPS en 2021. « Véritable pilier de l’économie nationale, le secteur privé du sport au Maroc est également synonyme de croissance et de développement. Avec plus de 300 entreprises, employant plus de 11 500 collaborateurs, dont 24 % de femmes, ce secteur génère un chiffre d’affaires cumulé de 21,16 milliards de Dirham. Non seulement il joue un rôle significatif sur le plan financier, mais il représente également une part non négligeable du produit intérieur brut (PIB) du Maroc, soit 1,56 % », précise la publication.

À lire : Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Des emplois dédiés au sport sont également créés dans d’autres secteurs tels que le BTP ou le tourisme. En tout, environ 30 000 emplois pourraient être créés dans ces secteurs connexes. L’informel n’est pas en reste. L’auteur de l’article est revenu sur une étude menée par Bank Al-Maghrib (BAM) en 2021. Il ressort de cette étude que le travail informel, « qui représente déjà 30 % du PIB du Maroc, a également une empreinte significative dans le secteur privé du sport ». « Le chiffre d’affaires atteint alors 27,5 milliards de Dirham, soit 2 % du PIB du royaume, accompagné de la création de 15 000 emplois », précise le rédacteur de l’article avant d’analyser : « Malgré l’absence de publication officielle regroupant l’ensemble des fédérations, les informations disponibles suggèrent la présence d’au moins 350 000 licenciés répartis sur 5 000 associations sportives au Maroc. Cependant, cela reste bien inférieur au nombre de pratiquants “libres” qui, selon les extrapolations, atteindrait 10 millions de Marocains. »

À lire : Impact du parcours historique des Lions de l’Atlas sur la perception du Maroc

Le nombre d’emplois nécessaires dans le milieu associatif est par ailleurs estimé à 50 000. « Au final, si le secteur privé du sport (périmètre FMPS) au Maroc représente au minimum 1,56 % du PIB et emploie plus de 11 500 personnes, il est légitime d’estimer que l’industrie du sport dans son ensemble dépasse les 2,5 % du PIB et compte plus de 140 000 emplois. Cette vitalité économique du secteur sportif marocain se compare favorablement à celle d’autres pays, illustrant son rôle crucial dans l’économie nationale », conclut Mathieu Sauvajot, rappelant par ailleurs les exploits des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022. Le Maroc est devenu le premier pays africain à avoir atteint le dernier carré d’un Mondial.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : PIB

Aller plus loin

Football : nouvelle distinction pour les Lions de l’Atlas

L’équipe du Maroc a reçu samedi au Caire le prix de la Meilleure équipe nationale africaine 2023, lors du Gala annuel organisé par l’Union des confédérations sportives...

Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

Diplomatie sportive : l’Algérie veut s’inspirer du Maroc

La candidature de Djahid Zefizef, président de la Fédération algérienne de football (FAF) à la Confédération africaine de football (CAF) s’est soldée par un échec faute d’une...

Impact du parcours historique des Lions de l’Atlas sur la perception du Maroc

Le parcours historique et exceptionnel des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 a produit un impact très positif sur la visibilité du Maroc. Ce dernier est la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Croissance : le Maroc surpasse l’Algérie et la Tunisie

Après « une douloureuse récession du secteur agricole victime d’une sécheresse historique », le Maroc devrait avoir une croissance économique de 3,2 % cette année, contre +1,3 % l’année dernière, et légèrement au-dessus de la moyenne (3 %) de la région...

Séisme : l’économie marocaine touchée en plein cœur

Le puissant séisme qui a touché le Maroc dans la nuit du vendredi 8 septembre, n’a pas causé que des dégâts humains et matériels. Il affecte durement l’économie du royaume, en plein essor depuis une dizaine d’années.

Maroc : la croissance économique s’accélère

Le Maroc a enregistré une croissance économique de 4,1 % au quatrième trimestre 2023, contre 0,7 % au cours de la même période de 2022, révèle le Haut-commissariat au plan (HCP).

Mondial 2030 : le vrai décollage économique pour le Maroc ?

L’organisation de la coupe du monde 2030 par le Maroc, le Portugal et l’Espagne, aura certainement un impact significatif sur le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc qui pourrait se situer entre 3 et 5 %, affirme Zaki Lahbabi, DG de Transatlas Sport...

Maroc : forte hausse de la dette publique

En 2021, l’encours de la dette publique a connu une augmentation de 117 milliards, s’établissant à 1180 milliards de dirhams (MMDH), ce qui représente un ratio au Produit intérieur brut (PIB) de 88,9%.

Le sport, pilier de l’économie marocaine

Au Maroc, le sport est un secteur d’activité très rentable et qui contribue significativement au PIB.

Fitch confirme la notation « BB+ » du Maroc avec des perspectives stables

Fitch Ratings a confirmé le 4 novembre la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. L’agence américaine de notation s’attend par ailleurs à un resserrement monétaire de la part de...

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3), l’Égypte (D4) et l’Algérie (C3). C’est ce que révèle la nouvelle carte...

Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

Face à la détérioration de sa position extérieure, le Maroc sollicitera le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses réserves de change, selon Fitch Solutions.