Maroc : l’informel met à genoux les magasins de sport

5 novembre 2023 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Dans le secteur du sport en plein essor au Maroc, l’informel gagne du terrain. Les professionnels, mécontents, tirent la sonnette d’alarme.

« L’engouement pour le sport, qu’il soit pratiqué en salles de fitness, en plein air ou chez soi, ne cesse de croître dans la vie quotidienne », fait savoir l’hebdomadaire La Vie Eco, précisant que « ce segment envahit les pôles de shopping, qui diversifient leurs offres pour mieux atteindre les consommateurs ». Le marché des articles de sport connaît cette évolution fulgurante en raison de plusieurs facteurs, dont « l’installation de magasins et sociétés spécialisées dans la distribution de marques sportives internationales », explique Alaâ Mrani, expert en économie du sport et en stratégie des organisations sportives.

À lire : Maroc : l’informel secoue les restaurants

Toutefois, les prix pratiqués dans ces magasins ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Conséquence, les consommateurs au faible pouvoir d’achat, mais à la recherche d’articles de marque, se rabattent sur l’informel où les prix sont abordables. « Une différence qui dépasse 50 % du prix par rapport aux produits en vente dans les magasins agréés », souligne l’hebdomadaire. Une situation qui suscite la colère des professionnels qui appellent les autorités compétentes « à mettre en place des lois et des normes drastiques pour lutter contre la fraude et la contrefaçon ».

Sujets associés : Contrefaçon - Consommation - Contrebande

Aller plus loin

Le sport, pilier de l’économie marocaine

Au Maroc, le sport est un secteur d’activité très rentable et qui contribue significativement au PIB.

Le Maroc en guerre contre la contrebande d’alcool

La douane marocaine mène actuellement une opération de démantèlement d’un réseau criminel actif dans le trafic d’alcool frelaté ou de contrebande dans différentes zones...

La ville de Rabat envahie par les marchands ambulants

À Rabat, les marchands ambulants envahissent et inondent le quartier de Takaddoum (Le Développement) de différents produits au point d’occuper le domaine public au grand...

Meknès : arrestation d’un directeur d’école pour trafic de faux diplômes

À Meknès, la police judiciaire a réussi à interpeller en flagrant délit de corruption le directeur d’un établissement de formation professionnelle pour son implication dans un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les prix de la viande au Maroc résisteront-ils à la sécheresse ?

Les prix de la viande connaîtra-t-il une augmentation au Maroc à cause de la sécheresse qui touche le Maroc depuis quelques années ? Voici la réponse d’un expert du secteur.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Le Maroc face au casse-tête des vendeurs ambulants

Malgré les actions mises en œuvre par les autorités marocaines, le phénomène de marchands ambulants, communément appelés "ferrachas", résiste au temps.

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

La « chebakia », la pâtisserie marocaine incontournable lors du ramadan

Lors du ramadan au Maroc, la « chebbakaa », des petits gâteaux traditionnels au miel, est proposée tous les jours sur les tables pour les dîners de rupture de jeûne.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Maroc : l’inflation atteint des records (+7,8%)

Après 6,3 % au deuxième trimestre, l’inflation s’est accélérée au Maroc, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui table sur 7,8 % au troisième trimestre 2022.